Des Gilets jaunes se revendiquant des "bonnets noirs" interceptent un car portugais et le font verbaliser

Police
INTERVENTION - Mardi soir, plusieurs Gilets jaunes se revendiquant du collectif des Bonnets noirs sont intervenus à Paris pour dénoncer aux autorités un car qui n'était pas en règle. Ils se revendiquent de la Fédération des transports d'Île-de-France.

Ils portent un gilet jaune mais aussi un bonnet noir, et leur mode d'action est singulier. Mardi soir, peu avant 23 heures, plusieurs individus ont intercepté un car immatriculé au Portugal, rue Caulaincourt à Paris. Ils ont fait appel à la police pour faire constater plusieurs infractions. Le conducteur, un chauffeur algérien résidant en France, transportait 14 passagers alors que le contrôle technique du véhicule n'était plus valide. 

Affiliés à la Fédération régionale des transporteurs

Les policiers ont constaté et verbalisé 17 infractions sur le car intercepté. Treize procès-verbaux ont été dressés pour des disques de temps de conduite manquant, et quatre autres pour marteaux de brise-vitre manquant, extincteur manquant, visite médicale non effectuée et contrôle technique non valide. Le car a été immobilisé et il lui est interdit de transporter des passagers jusqu’à remise en conformité.

Ces Gilets jaunes se revendiquent du "collectif des bonnets noirs", affiliés à la Fédération régionale des transporteurs d’Ile-de-France. Sur les pare-brises de leur véhicules, des affiches portaient l’inscription "cabotage illégal = la mort des cars français". Le collectif a indiqué aux policiers qu’ils feraient d’autres actions ciblées dans les jours à venir.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter