Gilets jaunes et lycéens : la police des polices saisie de 48 affaires de violences policières

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

JUSTICE - Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes en novembre dernier et celui des lycéens quelques semaines après, l'IGPN a été saisie de plus de 48 affaires de violences policières supposées.

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert 48 enquêtes sur de possibles infractions commises par des policiers lors du mouvement des "Gilets jaunes" et celui des lycéens, selon nos informations. Dans le détail, 33 enquêtes judiciaires ont été ouvertes par l'IGPN depuis le début du mouvement des Gilets jaunes sur des violences supposées illégitimes des forces de l’ordre et 15 autour du mouvement de contestation des lycéens.

Ces enquêtes judiciaires font suite à des signalements effectués depuis le 17 novembre et concernent l'ensemble du territoire national. La plateforme internet de l’IGPN a reçu en tout 150 signalements depuis le début des deux mouvements. Ce qui signifie qu'un signalement sur trois a fait l’objet d’une ouverture d’une enquête judiciaire.

Lire aussi

De plus, quatre syndicats de journalistes ont dénoncé mi-décembre des "dérapages inadmissibles" des forces de l'ordre contre des reporters et des photographes. Plusieurs journalistes ont été blessés, certains expliquant avoir été frappés par des membres des forces de l'ordre ou avoir reçu des tirs de flash-ball.

Selon nos informations, 5 enquêtes judiciaires ont été ouvertes à la suite de plaintes déposées par des journalistes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter