Policiers pris à partie sur les Champs-Élysées le 22 décembre : un homme mis en examen et écroué

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

GILETS JAUNES - L'homme mis en cause pour l'agression de trois motards sur les Champs-Elysées le 22 décembre dernier a été mis en examen et placé en détention provisoire, a indiqué le parquet à LCI ce jeudi.

L'homme interpellé lundi et soupçonné d'être l'un des auteurs de violences commises contre trois policiers le 22 décembre dernier sur les Champs-Elysées a été mis en examen des chefs de violences en réunion avec arme ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours sur personne dépositaire de l'autorité publique et placé en détention provisoire, a indiqué le parquet à LCI. 

Toujours selon nos informations, le suspect a été confondu à l'aide de son mégaphone. Pour repérer l'individu casqué se promenant avec un tel objet à la main, les policiers ont épluché des heures entières de vidéo-surveillance. Ils ont fini par le repérer des heures plus tôt, arrivant aux abords de la manifestation en scooter. Grâce au numéro de plaque d’immatriculation, à l'identification du propriétaire ou encore à la consultation des cartes grises, ils ont fini par identifier l'homme. Et lors d'une perquisition à son domicile, la police judiciaire a retrouvé le fameux mégaphone.

Lire aussi

Une scène violente

La scène s'était déroulée le 22 décembre dernier en fin de journée au croisement de l'avenue George V et des Champs-Elysées, alors que les forces de l'ordre évacuaient progressivement les Champs-Elysées. Trois motards casqués avaient été pris à partie par des manifestants, certains portant des gilets jaunes. Les policiers les avaient repoussés dans un premier temps à coups de pieds et de gaz lacrymogène notamment. L'un d'eux avait dégainé son pistolet en le pointant sur un manifestant, avant de le remettre rapidement dans son étui. Une vingtaine de manifestants s'en étaient alors pris à la moto à coups de pieds, forçant les forces de l'ordre à prendre la fuite et a abandonné un de leur véhicule.

Lire et commenter