Ille-et-Vilaine : les gendarmes stoppent un homme qui diffusait en direct l'agression de sa victime sur Facebook

Police
JUSTICE - Les gendarmes d'Ille-et-Vilaine sont intervenus ce samedi 3 août chez un homme qui diffusait en direct sur Facebook, des violences à l'encontre de son voisin. Une enquête éclair, qui a duré un peu plus de deux heures, a permis son arrestation.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela fut rapide. Tout commence par un signalement de Facebook à la plateforme Pharos, (Plateforme d’Harmonisation d’Analyse de Recoupement et d’Orientation des Signalements), samedi 3 août au petit matin. Une vidéo est diffusée en direct sur le réseau social dans laquelle un homme est violemment agressé par un autre. L'agresseur est armé, il menace de mort la victime et la frappe avec une grande violence. 


Après analyse des images et l'identification du compte Facebook qui diffuse cette vidéo, les gendarmes sont parvenus à remonter jusqu'à l'adresse IP et ainsi, l'identité de l'agresseur. Une enquête résolue en moins de deux heures puisqu'il était peu avant 7h30 du matin, lorsque les forces de l'ordre sont intervenues dans cette maison de la petite commune de Miniac-sous-Becherel, en Ille-et-Vilaine. 

Dans cette habitation, ils découvrent la victime, une homme de 36 ans, en état de choc, le visage tuméfié. Celle-ci a immédiatement été prise en charge par les pompiers et hospitalisée. L'agresseur a quant à lui été interpellé et placé en garde à vue. Il a reconnu les faits de violences aggravées et d'avoir diffusé la vidéo sur Facebook. 


Connu de la justice, l'agresseur est passé en comparution immédiate ce mardi 6 août devant le tribunal correctionnel de Rennes et a été condamné à 5 ans de prison dont 1 an avec sursis avec mise à l’épreuve pendant 3 ans avec une obligation de soins. Selon nos informations, l'agresseur et sa victime se connaissaient. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter