Incendie à Anglet : un adolescent mis en examen pour "destruction volontaire de forêt"

Incendie à Anglet : un adolescent mis en examen pour "destruction volontaire de forêt"
Police

FEU DE FORÊT - Interpellé et placé en garde à vue, un mineur de 16 ans a été mis en examen ce vendredi pour "destruction volontaire de forêt" après le feu qui a ravagé 165 hectares de pinède, jeudi 30 juillet à Anglet. Les investigations avaient permis de déterminer une "origine humaine".

Spectaculaire, l’incendie avait ravagé la forêt de Chiberta, en plein cœur d'Anglet. Huit jours après le feu destructeur, un adolescent de 16 ans a été mis en examen ce vendredi pour "destruction volontaire de forêt, a annoncé le procureur de Bayonne. L'incendie s'était déclenché jeudi 30 juillet dans cette ville des Pyrénées-Atlantiques, détruisant 165 hectares de pinède. 

Le sinistre avait également atteint cinq maisons de lotissements adjacents. Si aucune perte humaine n’avait été déplorée, une vingtaine de personnes étaient toutefois passées par l'hôpital pour des problèmes d'intoxication dus à la fumée.

"Il y eu une intervention de l'homme"

Une enquête ouverte par le parquet a permis de déterminer une zone unique de départ de feu, aux abords du stade de rugby Orok Bat, dans un complexe sportif adossé à la forêt de Chiberta. Mais aussi d'établir une "origine humaine" de l’incendie.

"Il n'y a pas eu de foudre ou fil électrique qui aurait provoqué une étincelle", avait indiqué à l'AFP Caroline Parizel, vice-procureur de Bayonne. "Il y a eu une intervention de l'homme, mais ça peut être un mégot de cigarette, ou un tesson de bouteille qui aurait fait effet loupe."

Lire aussi

Le parquet a rappelé que "même en l'absence de caractère intentionnel", la destruction de forêt peut constituer un délit passible de cinq à sept ans d'emprisonnement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent