Incendie de Courchevel : un trafic de cocaïne derrière le drame ?

Police

Toute L'info sur

Incendie meurtrier à Courchevel

JUSTICE – La garde à vue du principal suspect dans l’affaire de l’incendie criminel survenu le dimanche 20 janvier 20189 à Courchevel a été levée jeudi soir. Détenu à Perpignan dans le cadre d’une autre affaire, cet homme âgé de 22 ans devait faire l’objet d’un mandat d’amener à Chambéry pour y être présenté à un juge d’instruction qui devrait lui signifier sa mise en examen. Le drame pourrait avoir été déclenché intentionnellement suite à une bagarre sur fond de trafic de cocaïne.

La garde à vue du suspect de l’incendie criminel de Courchevel, qui a fait deux morts et 25 blessés fin janvier, a été levée ce jeudi matin. Hicchem A. 22 ans, avait été extrait de sa cellule de la maison d’arrêt de Perpignan mardi matin où il est détenu pour exécuter une peine de  8 mois de prison pour "recel, conduite sans permis et usage de stupéfiants". 

Cet homme a été interpellé par la police aux frontières au Boulou, non loin du Perthus, dans la nuit du 10 au 11mars alors qu’il aurait tenté de passer en Espagne avec de faux-papiers, selon les informations de L’Indépendant. Hicchem A. faisait l’objet d’une fiche de recherches pour exécuter ses 8 mois de prison dans la cadre d'une affaire de stupéfiants. Il était également considéré comme le suspect numéro 1 après le drame de l’hôtel Isba. Depuis mardi, les gendarmes du Service régional de la police régionale de Chambéry l'ont interrogé dans le cadre de sa garde à vue, garde à vue qui a été levée. 

Le suspect devrait faire l’objet d’un mandat d’amener à Chambéry pour y être présenté à un juge d’instruction qui devrait lui signifier sa mise en examen.

Lire aussi

Affaire de cœur et de stupéfiants

Selon une source proche du dossier Hicchem A., originaire de Montpellier, serait venu à Courchevel fin janvier pour deux raisons : d’abord, pour reconquérir son ex petite amie venue faire la saison dans la station et logée à l’hôtel Isba, ensuite, dans le cadre d’un trafic de stupéfiants. 

" Ce monsieur est soupçonné de revendre de la cocaïne. Il serait venu aussi à Courchevel pour écouler de la poudre blanche. Le 20 janvier, jour de l’incendie, il se serait disputé avec deux de ses revendeurs, ajoute la source proche du dossier. Il y a eu une bagarre,  Hicchem A. a sorti son arme, il a frappé un des deux dealers présumés. Le deuxième est alors intervenu pour le désarmer, avant de se réfugier dans l’hôtel. Et c’est pour le faire sortir de la chambre où ce dernier s’était caché que le suspect aurait mis le feu… La suite malheureusement on la connait. Il y avait une soixantaine de personnes dans l’hôtel Isba, deux ont perdu la vie, 25 autres ont été blessés, dont quatre grièvement… ".

Une arme avait été retrouvée près de l’hôtel, après le drame. C’est sur cette arme que les empreintes des différents protagonistes présumés dans cette triste affaire avaient été retrouvées… 

Voir aussi

Le procureur de Chambéry, Thierry Dran, devrait communiquer d’ici à mardi sur les suites données à la garde à vue du suspect. Aucune communication officielle n'a été faire depuis mardi et aucune information n'a été donnée sur les éventuelles déclarations qu'aurait faites le suspect face aux enquêteurs de la gendarmerie. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter