Incendie de la cathédrale de Nantes : la piste criminelle envisagée

Incendie de la cathédrale de Nantes : la piste criminelle envisagée
Police

INVESTIGATIONS - Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire" après l'incendie qui a touché la cathédrale de Nantes. Un expert du laboratoire de la police technique et scientifique est attendu sur place.

Avant même la maîtrise total du feu, et à la vue des premières constatations, la piste criminelle est sérieusement envisagée pour l'incendie ayant ravagé ce samedi matin la cathédrale de Nantes. "Trois points de feu distincts ont été constatés à des endroits assez espacés des uns des autres. Ce constat nous amène à ouvrir une enquête judiciaire pour incendie volontaire, qui est confiée à la police judiciaire", a indiqué en fin de matinée au micro de LCI le procureur de Nantes, Pierre Sennès.

"Il y a un départ de feu au premier étage, au niveau de l’entrée de la cathédrale, à l’endroit où se situait le grand orgue, qui est complètement calciné et détruit. Il y a deux autres départs de feu au rez-de-chaussée situés à gauche et à droite de l’autel", précise-t-il.

On vérifie s’il y a des mouvements suspects qui ont été observés à proximité de la cathédrale.- Le procureur de Nantes, Pierre Sennès.

Les investigations devraient désormais débuter rapidement. "Nous attendons, j’espère dans la journée, un expert incendie du laboratoire technique et scientifique de la police judiciaire qui va venir de Paris pour regarder les foyers de départs de feu et vérifier les installations électriques", explique le procureur de Nantes. 

En attendant, les forces de l'ordre procèdent sur place à des vérifications à l'extérieur du bâtiment. "Nous regardons autour de la cathédrale s’il y a eu des intrusions par effraction (...) On vérifie s’il y a des mouvements suspects qui ont été observés à proximité de la cathédrale par des riverains ou des caméras de vidéosurveillance", ajoute Pierre Sennès.

Lire aussi

Toute l'info sur

L'incendie de la cathédrale de Nantes

"A partir du moment où vous avez trois départs de feu, toutes les hypothèses sont ouvertes, y compris celle d’un incendie volontaire. Mais, encore une fois, la conclusion est prématurée. Il faut être prudent et attendre le déroulement de toutes les investigations, les constations et le travail de l’expert", a tenu à nuancer r le procureur de Nantes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent