Incendie mortel de Schiltigheim : le suspect mis en examen

Police

FAIT DIVERS - L'individu âgé de 22 ans interpellé mardi dans le Bas-Rhin après l'incendie mortel de Schiltigheim, au cours duquel un enfant de 11 ans est décédé et onze personnes ont été blessées, a été mis en examen, mercredi 5 septembre. Il avait reconnu la veille être à l'origine du sinistre.

L'homme âgé de 22 ans interpellé mardi matin dans le Bas-Rhin a été mis en examen, mercredi 5 septembre, a annoncé le procureur de la République de Strasbourg. Il a a été inculpé du chef de destruction du bien d'autrui ayant entraîné la mort d'un garçon de onze ans ainsi que "des incapacités supérieurs et inférieures à 8 jours sur d'autres victimes de la même famille".

Il avait reconnus face aux enquêteurs être l’auteur de l’incendie de Schiltigheim, la veille. Les interrogatoires se sont poursuivis sans que les investigations techniques ne permettent pour l'instant de savoir s’il est aussi l’auteur des cinq départs de feu non résolus constatés dans la ville ces deux dernières semaines. Plusieurs tags xénophobes avaient été retrouvés, sans que la police puisse établir formellement un lien entre ces messages et le sinistre. "Aucun mobile n'a en l'état été avancé par l'intéressé à ses actes incendiaires : pas de vengeance, pas de visée utilitaire, pas un acte politique ou religieux".

Voir aussi

Le premier homme interpellé mis hors de cause

L'incendie s'était déclaré au 47, rue Principale dans la nuit de lundi à mardi  vers 3h30. A 4h30, un homme de 23 ans soupçonné d'être à l'origine du départ de feu avait été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier a finalement été mis hors de cause. Le suspect a été placé en détention provisoire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter