INFO LCI - Appel à la "purge" des forces de l'ordre le soir d'Halloween : un homme interpellé

INFO LCI - Appel à la "purge" des forces de l'ordre le soir d'Halloween : un homme interpellé

RÉSEAUX SOCIAUX - Des messages sur les réseaux sociaux qui appellaient "à la purge" des forces de l’ordre le 31 octobre, soir d'Halloween, ont alerté les syndicats de police qui ont saisi le ministère de l'Intérieur. Celui-ci a annoncé le dépôt d'une plainte. Selon nos informations, l'auteur du message a été interpellé à Grenoble et placé en garde à vue.

Un message appelant à "la purge" des forces de l'ordre posté sur les réseaux sociaux a mis les policiers sur les dents, lundi 29 octobre. L'information, révélée par Le Parisien, a été prise très au sérieux jusqu'au ministère de l'Intérieur, qui a annoncé le dépôt d'une plainte.

Dans cette publication truffée de fautes d'orthographe, les auteurs donnent des instructions, demandant notamment "de s’habiller en noir" et "d'attaquer au mortier, feux d'artifices, pétards et pierres" les policiers, le 31 octobre au soir. En réaction, le ministre de l'Intérieur a dénoncé un "appel au meurtre". "Une plainte a été déposée", a réagi Christophe Castaner. 

 "Notre secrétaire général a immédiatement saisi le ministre de l’Intérieur pour qu’une plainte soit déposée à l’encontre des auteurs appelant à une véritable guérilla urbaine", avait indiqué le syndicat Unité SGP Police au Parisien.

 

Une "mauvaise blague"

L'auteur présumé a été identifié rapidement. Selon nos informations, il a été interpellé à Grenoble. Sur twitter et dans une nouvelle vidéo sur Snapchat, il a indiqué qu'il s'agissait d'une mauvaise blague. 

Pas de quoi apaiser le ministre de l'Intérieur, qui a commenté : "Il prétend que c'est 'une mauvaise blague', il sera poursuivi. Indéfectible soutien à nos forces de l'ordre".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

VIDÉO - "Ça va... plus ou moins" : miraculé, Romain Grosjean donne de ses nouvelles

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Lire et commenter