INFO LCI - Paris : un graffiti de Banksy dérobé à proximité de Beaubourg

Police

FAIT DIVERS - Un graffiti attribué à l'artiste britannique Banksy a été dérobé dans la nuit de dimanche à lundi à proximité de Beaubourg dans le 4e arrondissement de Paris. Le graffiti représentait un rat, symbole des graffeurs. Une enquête a été ouverte.

Le moindre coup de pinceau s’arrache à prix d’or. Selon nos informations, dans la nuit de dimanche à lundi, un graffiti attribué au mystérieux artiste britannique Banksy a été dérobé à proximité de Beaubourg dans le 4e arrondissement de Paris. 

C’est vers 4h15 que les policiers ont été alertés. Sur place, ils ont constaté le vol d’une plaque de plexiglas située au niveau du 20, rue Beaubourg, à l’arrière d’un panneau de signalisation fléchant le parking du Centre Georges Pompidou. 

Lire aussi

En vidéo

"Venice in oil", la nouvelle œuvre de Banksy

Un rat, symbole des graffeurs

Le graffiti représentait un rat, symbole des graffeurs.  L’artiste lui-même avait révélé il y a un an sur Instagram avoir réalisé ce pochoir.

Une enquête a été ouverte au commissariat du 4e arrondissement. Des images de caméra de vidéosurveillance, notamment, sont en cours d'exploitation.  

Dès dimanche, certaines personnes s'interrogeaient sur les réseaux sociaux de cette disparition, photo à l'appui. 

Le Centre Pompidou fait part de sa "tristesse"

Sur son compte Twitter, l'équipe du Centre Pompidou a fait part de sa "tristesse" après ce vol. Elle indique également qu'elle portera "plainte pour dégradation". 

Plusieurs œuvres de l'artiste déjà dérobées, notamment à Paris

Les œuvres de Banksy sont très convoitées dans le monde et ce vol est loin d'être une première. Il s'ajoute notamment au vol très remarqué de la porte du Bataclan, en janvier dernier. 

Lire aussi

L'œuvre avait été découverte au petit matin, le lundi 25 juin 2018, sur une porte près des issues de secours du Bataclan, dans le passage Saint-Pierre Amelot (XIe). Quelques heures plus tôt, au milieu de la nuit, l'artiste britannique Banksy était venu avec son matériel pour réaliser cette silhouette au visage triste à cet endroit, par lequel de nombreux spectateurs du concert d'Eagles of Death Metal le 13 novembre s'étaient échappés pendant l'attaque terroriste qui a fait 90 morts et des dizaines de blessés.

Cette œuvre sur la porte du Bataclan n'a malheureusement pas été retrouvée pour l'heure. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter