INFO TF1/LCI - Braquage meurtrier sur l'A86 : sept arrestations

Police
INFO TF1/LCI - D'après nos informations, sept hommes ont été interpellés en début de semaine par la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ parisienne, tous soupçonnés d'avoir braqué et tué un commerçant l'été dernier tout près de la capitale. Le commando était reparti avec 100.000 euros de butin.

Les enquêteurs de la BRB étaient à leur trousse depuis près d'un an. Depuis un soir d’été 2018 où, sur un rond-point à la sortie de l'autoroute A86 menant à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), un homme de 39 ans avait eu le malheur de se défendre face à ses agresseurs. Au point d'y laisser sa vie. Les malfaiteurs avaient pris la fuite avec sa valise, remplie de 100.000 euros en liquide.

 

Le commando présumé est désormais sur le point d’être mis en examen. Sept hommes ont été interpellés ce lundi 3 juin à 6 heures à travers la région parisienne, sur décision d'un juge de la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Paris. Âgés d’une trentaine d’années et originaires de Seine-Saint-Denis et de l’Essonne pour la plupart, plusieurs sont déjà très connus des autorités, notamment pour des affaires de violences, de drogue et de séquestration. Deux d’entre eux, incarcérés dans le cadre d’autres affaires, ont été extraits de leur cellule de prison afin d’être interrogés. 

Plusieurs suspects reconnaissent leur implication

Le  9 juillet 2018, vers 20h, de faux policiers, armés, cagoulés et munis de brassards, avaient prétexté un contrôle d'identité pour demander à un automobiliste de sortir de l'autoroute et de stopper son véhicule, afin soi-disant de vérifier ses papiers. Sept hommes au total - cinq en voiture, deux autres positionnés sur un puissant scooter - avaient alors braqué Rudy Bensimon, un père de famille de 39 ans. Ce commerçant rentrait alors de la Japan Expo, un salon professionnel consacré à la culture populaire japonaise, qui se tenait alors au Parc des expositions de Villepinte, tout près de là. 

Le braquage avait rapidement dégénéré. Touché d’une balle à la cuisse, la victime était morte quelques heures plus tard à l’hôpital. Ses agresseurs avaient eux pris la fuite, avec la valise que transportait leur "cible". A l’intérieur : 100.000 euros, ce qui faisait dire aux policiers que Rudy Bensimon n’avait pas été attaqué au hasard. 

 

Après 96 heures de garde-à-vue dans les locaux de la BRB, les sept hommes ont été déférés hier soir devant des magistrats du parquet, en vue de leur mise en examen ce vendredi et de leur probable incarcération. Face aux policiers, plusieurs suspects ont reconnu leur implication dans l’affaire. Minimisant leur rôle, aucun d’entre eux n’a reconnu être l’auteur du coup de feu mortel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter