INFO TF1/LCI - Un banquier de la CIA détroussé à Paris

Police

DÉVALISÉ - L'affaire a dû donner quelques sueurs froides aux espions de Langley. D'après nos informations, un financier américain qui travaille pour les services secrets de son pays vient d'être victime d'un "vol par ruse" dans la chambre de son palace parisien.

Les employés du palace n'y ont vu que du feu. Ce vendredi 7 juin, un peu après 16h, un soi-disant technicien spécialisé dans les climatisations se présente devant l'une des chambres du Peninsula, avenue Kleber, tout près de l'Arc-de-Triomphe, à Paris.  Dans cet hôtel ultra-luxueux, l'homme fait croire qu'il a besoin de réparer un climatiseur défectueux.

Faux réparateur mais vrai voleur, le suspect va discrètement repartir quelques minutes plus tard - sans avoir touché une seconde au climatiseur - avec dans ses poches 6500 dollars et 1000 euros en liquide, ainsi  qu'une montre Rolex estimée à 16.000 euros. Ni coups, ni menaces, ni effractions, le "voleur fausse qualité", comme on le dit dans le jargon policier, a emporté la mise.

Lire aussi

L'occupant de la chambre, un ressortissant américain de passage à Paris, se rend vite compte à son retour qu'il a été volé. Il alerte immédiatement la sécurité du palace, qui prend à son tour contact avec la police. Il faut dire que le profil de la victime n'est pas anodin... Banquier de profession, il annonce rapidement travailler par moments pour la CIA, les services secrets américains.  

Enjeu principal alors pour ce principal et les enquêteurs du 1er district de la PJ parisienne, vérifier qu'aucune donnée classée "top secret" n'a été dérobée. Heureusement pour les espions de Langley, aux Etats-Unis, les premières investigations montrent que le faux plombier n'a pas volé de données ultra-confidentielles.

Le pseudo- spécialiste en climatisation, sa Rolex et son petit pactole en poche, sont eux toujours recherchés.

Lire et commenter