INFO TF1 / Un joggeur meurt noyé à cause d’un chien sans laisse

INFO TF1 / Un joggeur meurt noyé à cause d’un chien sans laisse
Police
DirectLCI
FAIT DIVERS - D’après nos informations, une femme est en garde à vue, soupçonnée d’être indirectement à l’origine du décès d’un jeune de 20 ans, dans la soirée du mardi 27 novembre, près de Paris. La victime est morte noyée en tentant d’échapper au chien – sans laisse - de la suspecte.

La scène est au départ d’une terrible banalité. Une femme qui promène son chien, un jeune homme qui, lui, fait un jogging avec quelques amis. Pourtant, cette scène s’est terminée en l’espace de quelques minutes de façon tragique, par un décès et une arrestation. 


Le drame s’est noué mardi 27 novembre, vers 22h, à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Quatre jeunes hommes, quatre amis, courent alors le long du canal de l’Ourcq. Une balade brutalement perturbée par un chien, un berger malinois, qui fonce sur le petit groupe en aboyant. L’un des jeunes hommes, âgé de 20 ans, effrayé par l’animal, se jette dans le canal, dont l’eau dépasse péniblement en ce moment les 8 degrés. L’animal se promenait sans laisse, avec sa propriétaire. 

Arrêt cardiaque fatal

Un des compagnons de la victime s’est à son tour jeté à l’eau pour tenter de secourir son ami, sans succès. Seuls les sapeurs-pompiers dépêchés sur place réussiront à le faire. Transporté à l’hôpital en arrêt cardiaque, la victime ne réussira pas à être ranimée. Son décès sera prononcé dans la nuit, un peu après 4 heures du matin. 


La propriétaire du chien, elle, sera finalement repérée par les policiers du commissariat de Bobigny une heure après la noyade, toujours avec son animal le long du canal, visiblement sans s’inquiéter une seconde pour le sort de la victime. La suspecte est ce mercredi soir toujours en garde à vue pour "homicide involontaire par manquement à une obligation de sécurité". Elle risque en théorie jusqu’à  trois ans de prison. Son chien a lui été confié à un refuge.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter