"Des gens sont venus pour saboter le clip" : ce que l'on sait sur les coups de feu lors du tournage du clip de Booba

Police

FUSILLADE - Dans la nuit de mardi 21 août à mercredi, des hommes armés ont débarqué sur le tournage d'un clip du rappeur Booba à Aulnay-sous-Bois et ont tiré, faisant plusieurs blessés. Voici ce que l'on sait.

Des coups de feu ont été tiré dans une zone industrielle d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, la nuit dernière. Le tout nouveau clip du rappeur Booba était en plein tournage, lorsque des hommes armés ont débarqué sur les lieux. Voici ce que l'on sait de cette affaire. 

Les faits

Tout s'est déroulé aux alentours de minuit, dans une zone industrielle d'Aulnay-sous-Bois, où se tournait un clip du rappeur Booba. Entre quinze et vingt hommes armés de battes de baseball et d'armes à feu ont surgi sur le plateau de tournage. Plusieurs personnes ont été blessées dont le réalisateur du clip, Chris Macari et un technicien qui ont été victimes de coups de pied, de poing et de battes. Une troisième personne a été blessé par balle à la cuisse et a été hospitalisée. Ses jours ne sont pas en danger. 

Où était Booba au moment des coups de feu ?

Plusieurs sources indiquent que le rappeur n'était pas sur place au moment des faits. Néanmoins, l'affaire n'a pas manqué de le faire réagir puisque sur son compte Instagram, il a tout d'abord posté une vidéo où il apparaît l'air moqueur et les yeux écarquillés, devant un écran de télévision rapportant l'attaque. Mercredi soir, il est allé plus loin en s'adressant, toujours via les réseaux sociaux, à BFM TV pour "clarifier les choses" :  "L’incident a eu lieu une trentaine de minutes après qu’on parte (...) Des gens sont venus apparemment pour saboter le clip et récupérer les rushs du tournage. Plusieurs personnes qui n’avaient rien à voir ont été frappées", a-t-il dit, ajoutant ignorer qui était à l'origine de l'incident.

La veille, le rappeur tournait dans une cité de Nanterre des plans de son nouveau morceau, intitulé "Glaive", avec son réalisateur de toujours, Chris Macari. Des images ont notamment été postés sur les réseaux sociaux montrant le réalisateur en compagnie d'un pitbull. 

Où en est l'enquête ?

Le parquet de Bobigny a décidé de l'ouverture d'une enquête et pour l'heure, aucune interpellation n'a eu lieu. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter