Jeune homme blessé à l’œil après la victoire de l'Algérie à Lyon : l'IGPN saisie

Police

ENQUÊTE - La police des polices a été saisie ce lundi afin de faire le clair sur la grave blessure à l’œil d'un jeune homme. Hospitalisé vendredi dernier, il a reçu un projectile en marge des célébrations de la victoire de l'Algérie à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN).

A 20 ans, il a perdu un œil. Reste à savoir quel type de projectile l'a gravement blessé vendredi dernier à Lyon. C'est pourquoi l'Inspection générale de la Police nationale (IGNP) a été saisie ce lundi 22 juillet selon le parquet, cité par l'AFP. La mission pour la police des polices : déterminer si le jeune homme a été atteint ou non par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) alors qu'il célébrait à Lyon la victoire de l'équipe d'Algérie face au Sénégal en finale de la CAN.

Voir aussi

Le jeune homme "n'identifie pas" le projectile qui l'a blessé

Accompagné d'amis et de son cousin, il se trouvait sur les quais du Rhône, à proximité d'un attroupement, lorsque les forces de l'ordre sont intervenues vers 1h50 après de brefs accrochages, notamment sur le pont de la Guillotière. Entendu brièvement dimanche, cet intérimaire est revenu sur les événements, toujours selon l'AFP. 

Le jeune homme, originaire des Monts du Lyonnais, a indiqué avoir été percuté au moment où il tournait la tête par un projectile "qu'il n'identifie pas". Mais, comme ses proches interrogés par France 3, il pense qu'il pourrait s'agir d'un tir de LBD, notamment à cause du "choc très violent" subi. 

Lire aussi

Une enquête avait été ouverte dès le samedi matin par le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet, après avoir été informé de l'hospitalisation d'un homme présentant "une blessure au visage susceptible d'avoir été occasionnée au cours des événements de la nuit". 

Le jeune homme, opéré pendant sept heures samedi, a déposé plainte. L'examen médico-légal a confirmé une "possible infirmité permanente". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter