Christian Quesada, le champion des "12 Coups de midi", écroué pour diffusion d'images pédopornographiques : la plainte qui a tout déclenché

Police
JUSTICE - Le champion de l'émission les "12 coups de midi" sur TF1 a été mis en examen et placé en détention provisoire ce mercredi 27 mars après une enquête de plusieurs mois. Christian Quesada, 54 ans, est accusé de "corruption de mineur , détention et diffusion d’images pédopornographiques". C'est une mineure qui a alerté les gendarmes il y a plusieurs mois après avoir été abordé sur les réseaux sociaux. Voici ce que l'on sait.

A l'issue de deux jours de garde à vue, il a été placé en détention provisoire et devait passer, mercredi soir, sa première nuit en prison. Christian Quesada, 54 ans, champion de l'émission "Les 12 coups de midi" sur TF1 a été mis en examen pour "corruption de mineur , détention et diffusion d’images pédopornographiques". Une information judiciaire a été ouverte à l'issue de sa présentation au parquet. 


 Plusieurs ordinateurs et clés USB ont été saisis et "les enquêteurs ont d’ores et déjà constaté la présence de centaines de photos et de fichiers pédopornographiques", indique une source proche de l'enquête à LCI. Christian Quesada aurait reconnu les faits devant les enquêteurs, affirme RTL, qui a révélé l'affaire.

L'enquête a débutée par la plainte d'une mineure

La plainte d'une jeune fille est à l'origine de l'enquête qui a débuté il y a plusieurs mois. Contactée sur les réseaux sociaux, celle-ci a fait l'objet de proposition de "nature sexuelle", indique une source proche de l'enquête. D'où ce motif de "corruption de mineur" en plus de celui de détention et diffusion d'images pédopornographiques. L'auteur de ces propositions - qui écrivait sous pseudo - a été identifié il y a quelques semaines. Et interpellé lundi par les gendarmes.


 Christian Quesada avait marqué les téléspectateurs en 2016/2017. Il avait enchaîné près de 200 participations à l'émission "Les 12 coups de midi", avait été à l'antenne quotidiennement pendant six mois et avait gagné plus de 800.000 euros (dont une partie en cadeaux). En février 2018, quatre producteurs de cinéma se disputaient les droits pour adapter sur grand écran la vie du "Maître de midi" de l'émission de Jean-Luc Reichmann.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter