L'enquête pour viols et agressions sexuelles visant Depardieu classée sans suite

Police
JUSTICE - Le parquet a annoncé ce mardi que l'enquête pour viols et agressions sexuelles visant l'acteur Gérard Depardieu avait été classée sans suite.

L'acteur avait contesté les faits. Ce mardi, le parquet de Paris a annoncé que l’enquête pour viols et agressions sexuelles visant Gérard Depardieu avait été classée sans suite. 


"Les nombreuses investigations réalisées dans le cadre de cette procédure n'ont pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs", selon le parquet.


En novembre 2018, l'acteur avait été entendu par la police en audition libre dans une enquête dans laquelle il était visé pour viols et agressions sexuelles. 


Il était accusé de viols et agressions sexuelles par une jeune comédienne. La plainte contre le comédien avait été déposée fin août à la gendarmerie de Lambesc (Bouches-du-Rhône). Le parquet d'Aix-en-Provence avait immédiatement ouvert une enquête préliminaire avant de s'en dessaisir mercredi au profit du parquet de Paris, qui avait confié les investigations au 3e district de la police judiciaire (DPJ).

"L'innocence sera reconnue"

Dans sa plainte, la jeune comédienne avait indiqué que les faits s'étaient déroulés au domicile parisien de la star, un hôtel particulier du VIe arrondissement, les 7 et 13 août. 


"Gérard Depardieu conteste absolument toute agression, tout viol", avait réagi, après le dépôt de plainte, son avocat Me Hervé Temime. "Je regrette le caractère public de cette procédure qui porte un préjudice majeur à Gérard Depardieu, dont je suis convaincu que l'innocence sera reconnue", avait déclaré Me Temime, appelant à "un maximum de retenue et de modération"


Après l'islamologue Tariq Ramadan, le ministre Gérald Darmanin, le comédien Philippe Caubère, ou le producteur Luc Besson, Gérard Depardieu avait été à son tour pris dans la vague d'accusations de femmes affirmant avoir été victimes de viols ou d'agressions sexuelles. Ce mouvement est né dans le monde entier après la chute du producteur américain Harvey Weinstein en octobre 2017, accusé d'agressions sexuelles.


En février, après neuf mois d'enquête, le parquet de Paris avait classé sans suite la plainte d'une comédienne qui accusait de viols Luc Besson. Le parquet de Créteil avait pour sa part classé sans suite la plainte pour viol d'une ex-militante Femen contre Philippe Caubère.


Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, a pour sa part bénéficié d'un non lieu et d'un classement sans suite dans deux affaires distinctes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter