Seine-Saint-Denis : l'unité de police de la CSI 93 va être dissoute

Seine-Saint-Denis : l'unité de police de la CSI 93 va être dissoute
Police

SCANDALE - La préfecture de police de Paris a annoncé ce jeudi la dissolution de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93). Une décision qui intervient alors que quatre de ses membres viennent d'être mis en examen.

Entachée d'un scandale d'ampleur, la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) va être dissoute par la préfecture de police de Paris, alors que quatre des six policiers suspectés de vol, détention et transport de stupéfiants ont été mis en examen un peu plus tôt ce jeudi 2 juillet, pour "faux et usage de faux en écriture". 

Dans un communiqué, le préfet de police Didier Lallemant indique tirer "les conséquences des défèrements des policiers de la CSI 93" et "décidé "de revoir le fonctionnement des CSI sur la plaque parisienne". Puis précise : "au delà, il a décidé de revoir la doctrine d’emploi des CSI dans le sens d’une meilleure articulation avec les effectifs locaux de la DSPAP qu’elles appuieront plus fortement dans la lutte contre la délinquance du quotidien".

Lire aussi

Il est reproché à ces policiers de la CSI de Saint-Ouen des faits remontant à mai 2019. Ils sont suspectés d'avoir mené une "fausse opération anti-drogues" le 30 mai 2019 devant une épicerie de la ville et d'avoir interpellé un jeune homme. Initialement interpellé pour "trafic de drogues", il avait été entendu par les enquêteurs de l'IGPN et avait déposé plainte pour violences contre des policiers de la compagnie. Des images, provenant d'une vidéo amateur et de la vidéosurveillance, montraient un policier en civil asséner plusieurs coups au visage de l'interpellé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent