La Réunion : une agression au couteau dans un commissariat, enquête pour "apologie du terrorisme"

Police

FAIT DIVERS - Un homme d'une vingtaine d'années a été interpellé et placé en garde à vue ce samedi. Il est soupçonné d'avoir agressé samedi une femme à l'arme blanche en criant "Allah Akbar".

Un homme d'une vingtaine d'années est en garde à vue ce samedi à La Réunion pour "apologie du terrorisme". Il est soupçonné d'être à l'origine d'un incident qui s'est déroulé au commissariat de Saint-Denis, vers 14h30. Le suspect a sonné au portillon donnant accès au commissariat et s'est fait ouvrir la porte par un policier en faction. L'individu a alors pénétré dans le bâtiment et s'est immédiatement jeté sur une jeune femme qui se trouvait dans le hall et qui, selon les premiers éléments de l'enquête, n'a aucun lien avec son agresseur, rapporte l'AFP.

L'assaillant lui a placé un couteau sous la gorge. Les policiers l'ont alors mis en joue et l'ont sommé à plusieurs reprises de lâcher son arme. L'individu a fini par obtempérer avant d'être maîtrisé par les fonctionnaires.  

Evaluation psychiatrique

Selon le procureur, il a crié "Allah Akbar" lorsqu'il a été plaqué au sol. L'individu, placé en garde à vue, doit faire l'objet d'une évaluation psychiatrique.  Une enquête a été ouverte pour "violences volontaires et apologie du terrorisme", a indiqué à l'AFP le procureur de Saint-Denis, Éric Tuffery. 

Originaire de Mayotte, le jeune homme vivait à La Réunion depuis plusieurs années. Il était inconnu des renseignements mais présente des antécédents judiciaires, indique une source policière à LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter