La Rotonde incendiée : "Nous avions reçu de nombreuses menaces"

La Rotonde incendiée : "Nous avions reçu de nombreuses menaces"
Police

INCENDIE - Un incendie a endommagé une partie du célèbre restaurant parisien La Rotonde, connu pour avoir été fréquenté par Emmanuel Macron au soir du 1er tour. Le gérant de l'établissement affirme auprès de LCI avoir reçu de nombreuses menaces auparavant.

Une salle de restaurant endommagée. La moquette rouge noircie par la fumée. Le célèbre restaurant La Rotonde, connu pour avoir parmi ses clients Emmanuel Macron - le chef de l'Etat y avait célébré sa qualification pour le second tour de la présidentielle de 2017 -, a été le théâtre d'un incendie pour lequel les sapeurs-pompiers de Paris ont été appelés vers 5h10 du matin. Selon les premières constatations, le sinistre, qui n'a pas fait de blessé, pourrait être d'origine criminelle. 

C'est en tout cas l'hypothèse retenue samedi matin par l'un des deux gérants de la brasserie, interrogé par LCI. "Nous avions reçu de nombreuses menaces depuis bien longtemps", a indiqué Gérard Tafanel. "La semaine dernière, on nous a déjà brûlé, à l'extérieur, le bar à huîtres durant la nuit. On s'était dit que c'était peut-être un acte malveillant... Mais voilà", a-t-il ajouté. "Je ne sais pas ce qu'ils ont jeté, peut-être des produits inflammables."

Lire aussi

"Je suis complètement désabusé"

La Rotonde a-t-elle été visée en raison de la présence régulière du chef de l'Etat ? Si l'enquête, confiée à la Sûreté territoriale de Paris, ne permet pas de l'affirmer pour l'heure, le gérant juge cette hypothèse crédible. "Je ne sais pas, je le pense. On sert tout le monde ici. Le président de la République vient depuis longtemps, il nous aime bien parce qu'il sait qu'on travaille, ici. Aujourd'hui, il y a des gens qui n'aiment pas ceux qui travaillent", estime Gérard Tafanel. Emmanuel Macron est "un client habituel, qui sert la main de tout le monde, du personnel". 

"Je suis complètement désabusé, c'est de la lâcheté", témoigne le gérant auprès de LCI. "On a 45 personnes ici, les conséquences économiques vont être terribles. Il faut que les gens sachent qu'on a commencé à 16 ans à la plonge... On est complètement sonnés. On a besoin de travailler pour nourrir notre famille, pour nous loger."

En vidéo

La Rotonde incendiée : le dégoût d'un des chefs cuisiniers

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent