Le club de foot d'Amiens victime d'une tentative de piratage bancaire de ses recettes

Police
ARNAQUE - Le club de football d'Amiens a été victime, le mois dernier, d'une tentative d'escroquerie bancaire. Des pirates informatiques ont essayé de détourner quelques-unes des recettes de l'équipe de Ligue 1, dont une partie du fruit du transfert de Tanguy Ndombele, passé de Lyon à Tottenham cet été.

L'Amiens SC a failli se retrouver avec un gros trou dans la caisse. France Bleu Picardie rapporte que le club picard a été la cible, le mois dernier, d'une tentative de piratage bancaire. Les escrocs auraient vainement tenté de s'emparer de certaines recettes de l'ASC, dont une partie du fruit de la vente de l'ancien milieu amiénois Tanguy Ndombele de Lyon vers Tottenham. 


Selon France Bleu, le club de Ligue 1 se serait aperçu de la supercherie le 3 août dernier en organisant la réception de Leganes pour son dernier match de préparation avant la reprise du championnat. Sa message électronique ayant été piratée, une facture d'un montant de plus de 60.000 euros aurait été interceptée par les pirates pour la rediriger vers un compte ouvert dans une banque étrangère, en Espagne plus précisément. L'ASC a pu toutefois bloquer le transfert d'argent à temps. 

En vidéo

ARCHIVE - Explosion du nombre d'escroqueries bancaires

Cette découverte a aussi permis à la formation picarde de mettre à jour deux autres tentatives d'escroquerie. Celles-ci concernaient une partie du pourcentage à la revente touchée pour le transfert de Tanguy Ndombélé, soit environ 2 millions d'euros, mais également une partie du montant rapporté par la cession définitive d'un jeune joueur, Noam Emeran (16 ans), à Manchester United. France Bleu Picardie ajoute que le ou les malfaiteurs, à l'origine de cette arnaque bancaire, n'ont pour l'heure pas été identifiés. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet d'Amiens pour remonter jusqu'à la source.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter