Le convoyeur de fonds disparu lundi interpellé à Amiens, une femme également arrêtée

Police

FAIT DIVERS - Le convoyeur de fonds de la Loomis recherché depuis lundi a été interpellé ce mardi à Amiens (Somme) avec une grande partie du butin volé. La police avait lancé un appel à témoins ce mardi pour tenter de le retrouver.

Moins d'une heure après l'appel à témoins lancé par la Brigade de répression du banditisme, Adrien Derbez a été interpellé. Le convoyeur de fonds qui s'était volatilisé lundi après une opération réalisée avec deux de ses collègues dans une agence bancaire d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis a été retrouvé par la police à Amiens (Somme) avec une grande partie du butin volé. 

Le suspect a été interpellé aux alentours de 17 heures par la police judiciaire et la brigade de recherche et d'intervention dans un appartement du centre ville "avec plusieurs sacs remplis de billets", qui sont en cours de comptage mais représentent "au moins une grande partie du butin", a indiqué cette source. Il a, selon nos informations, tenté de fuir par la fenêtre au moment de son arrestation. Le conducteur, "qui n'était pas séquestré", a été placé en garde à vue, a ajouté cette source, confirmant l'hypothèse d'une fuite.

Le parquet de Bobigny précise par ailleurs qu'une femme, "mise en cause en qualité de complice", a également été arrêtée lors de l'opération. Elle a été placée en garde à vue. 

Voir aussi

Le jeune homme de 27 ans avait disparu lundi matin vers 6 heures. Il était chauffeur du fourgon qui transportait l'argent. Le véhicule a été retrouvé à 500 mètres de l'agence Western Union, avenue Jean Jaurès à Aubervilliers. Quelque 3 millions d'euros qui se trouvaient dans le fourgon avaient eux aussi disparu. 

"Tu vas pas nous faire une Musulin"

Contacté par LCI, un ancien ami d'Adrien Derbez, qui fréquentait avec lui le club de boxe Muaythai Amiens décrit le jeune homme comme quelqu'un de "gentil" et "sans problème" : "J'ai fait plusieurs combats avec lui. Il était très investi dans ce sport.  Il venait tous les jours au club et était même parti plusieurs fois faire des stages en Thaïlande. C'était il y a quatre ans environ."

A l'époque, Adrien Derbez vivait à Amiens. C'est là d'ailleurs qu'il a suivi une formation de convoyeur de fonds. "Je me souviens lui avoir fait une blague à l'époque, je lui  ai dit : 'Tu vas pas nous faire une Musulin, en référence au convoyeur Toni Musulin, vous voyez?'. Pour moi, il n'était pas capable de faire ça. En même temps, je ne le voyais qu'au club , on allait pas boire des verres ensemble, nous confie ce boxeur amateur de 37 ans. Et puis un jour, on ne l'a plus vu. Il a disparu presque du jour au lendemain. C'était il y a deux ans environ. C'était peut-être pour son travail. Je ne sais pas..."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter