Rixe à l'arme blanche en Seine-Saint-Denis : un adolescent mort, trois arrestations

Police

VIOLENCE - Une rixe à l'arme blanche a eu lieu ce vendredi matin, vers 11h20, devant l'établissement scolaire Pierre et Marie Curie, aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Un adolescent a été poignardé à mort, et trois suspects ont été placés en garde à vue.

Il tente de s'interposer pour faire cesser le conflit, mais prends un coup mortel. Un adolescent de 15 ans est mort des suites de ses blessures après avoir été poignardé lors d'une rixe entre mineurs. L'agression s'est déroulée le vendredi 9 octobre vers 11h dans le stade municipal des Lilas en Seinte-Saint-Denis, où se tiennent les cours d'EPS des collégiens de Marie-Curie et ceux des lycéens de Paul-Robert. En arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours, la jeune victime n'a pas pu être réanimée. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Il n'était pas la cible initiale

Les circonstances de l'altercation restent floues mais selon les premiers éléments de l'enquête, "on s'oriente vers un conflit entre quartiers" dans un "contexte habituel de rivalités locales". La victime se serait interposée au cours d'un "conflit entre deux individus de deux groupes opposés" et n'était pas la cible initiale, a indiqué une source proche. "Il n'avait rien à faire là", a précisé une autre source, précisant que le jeune était scolarisé dans un lycée d'Aubervilliers et ne participait pas au cours d'EPS.

Trois collégiens de Marie-Curie, tous nés en 2004, ont été placés en garde à vue, soupçonnés d'être impliqués dans la rixe. L'un d'entre eux, lui-même été blessé au visage par un coup de couteau, est soupçonné d'être l'auteur de l'agression. Les enquêteurs ignorent encore combien d'élèves ont été témoins de cette scène choquante. L'autopsie de la victime aura lieu samedi.

L'Académie de Créteil, dont dépend la Seine-Saint-Denis, "a déployé les pôles médico-psychologiques au stade, au collège Marie-Curie ainsi qu'au lycée Paul-Robert", selon les éléments rapportés par une journaliste de l'AFP sur place. Les cours n'ont cependant pas été suspendus dans ces deux établissements. Dans un tweet, le recteur de l'Académie de Créteil qui s'est rendu sur les lieux vendredi après-midi, a déclaré "toutes mes pensées vont à sa famille et à ses proches, à qui j’adresse mes plus sincères condoléances".

Voir aussi

Le drame se déroule un an après un événement similaire : le 13 octobre 2018, un collégien de 13 ans avait été tué dans une rixe entre jeunes des Lilas, de Bagnolet, du Pré-Saint-Gervais et de Romainville, quatre communes de Seine-Saint-Denis. Quatre personnes âgés de 15 à 16 ans avaient alors été mis en examen et placés en détention et un cinquième jeune, âgé de 17 ans, avait été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter