Lourdes : un forcené retranché chez lui avec plusieurs otages maîtrisé par le Raid, son ex-femme blessée

Police
POLICE - Un homme armé qui a retenu en otage pendant plusieurs heures mardi "deux ou trois personnes" dans une maison à Lourdes a été interpellé par le Raid. L'individu a été arrêté sans incident. Un des otages, son ex-femme, a été blessé avant l'intervention.

Le Raid a interpellé mardi après-midi un forcené qui avait tiré "des coups de feu vers l'extérieur" et s'était retranchée dans un pavillon de Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, où il retenait "deux ou trois personnes". Selon nos informations, l'individu interpellé sans incident est un ancien militaire. Il s'agirait d'une affaire de droit commun et non terroriste. Avant d'être maîtrisé par le Raid, il avait blessé son ex-femme par balle. Le pronostic vital de cette dernière n'est pas engagé. 


Selon le procureur de la République de Tarbes, Pierre Aurignac, l'homme interpellé est "connu de la justice pour des précédents vis-à-vis de son ex-conjointe". Les faits, qui avaient débuté vers "11h ce (mardi) matin", se sont déroulés dans l'appartement de la femme, située dans une maison de couleur grise à deux niveaux et dont les volets blancs sont tous fermés.

D'après La Dépêche du Midi, relayant des propos du parquet, l'ex-conjointe du forcené et son compagnon actuel, se trouvaient en présence du tireur présumé dans la maison.


En plus du SAMU et des sapeurs-pompiers, trois équipes spéciales du Raid avaient été envoyées sur place. Dans un communiqué, la préfecture Hautes-Pyrénées appelait "à la prudence dans le quartier" le temps de l'intervention, invitant "la population à laisser agir les forces de sécurité". Les habitations proches avaient été évacuées. Toujours selon le quotidien, l'assaut donné par le Raid, à 16h42 précisément, a permis de neutraliser l'ancien militaire sans qu'il ne soit blessé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter