Lyon : l'homme qui avait menacé un militaire de Sentinelle avec un couteau a été hospitalisé d'office

Police
AGRESSION - Un homme a été interpellé dimanche à Lyon (Rhône)après avoir menacé une patrouille de l'opération Sentinelle avec un couteau. Il a été hospitalisé sous contrainte dans un établissement psychiatrique.

Une patrouille de militaires de l'opération Sentinelle a été menacée ce dimanche par un homme armé d'un couteau, devant l'hôpital militaire Desgenettes, dans les 3e arrondissement de Lyon, selon des sources concordantes à LCI. L'un des soldats a fait usage de son arme et ouvert le feu sur l'homme, le blessant au niveau des jambes. L'incident n'a pas de caractère terroriste, selon ces mêmes sources.


Malgré une sommation d'usage, l'assaillant aurait continué sa progression à l'intérieur de l'établissement en direction des militaires, qui étaient chargés de sécuriser le site, indique Le Progrès. L'assaillant a été interpellé et est hors de danger, selon Le Dauphiné Libéré, qui précise que la police judiciaire de Lyon a été saisie de l'enquête, ouverte pour tentative d'homicide volontaire sur personnes chargées d'une mission de service public.

Garde à vue levée

Lundi, le parquet de Lyon a annoncé que l'homme, blessé par balle par un soldat dimanche dans l'enceinte de l'hôpital militaire de Lyon après avoir menacé les militaires, avait été hospitalisé sous contrainte dans un établissement psychiatrique.


Placé en garde à vue peu après les faits, celle-ci a été levée lundi "en fin d'après-midi à la suite d’un examen psychiatrique", précise le parquet de Lyon dans un communiqué.


"Lors de son audition par les enquêteurs, il a expliqué son comportement par son état dépressif, affirmant avoir voulu mourir et ne pas avoir eu l'intention de blesser ou de tuer les militaires", ajoute-t-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter