Maintien de l'ordre : Castaner recevra la famille de Cédric Chouviat et réclame un usage de la force "proportionné et maîtrisé"

Maintien de l'ordre : Castaner recevra la famille de Cédric Chouviat et réclame un usage de la force "proportionné et maîtrisé"
Police

SÉCURITÉ - Après un an de manifestation de Gilets jaunes et plusieurs affaires récentes de violences policières, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a estime samedi que la relation entre les Français et les forces de l'ordre a été "affectée". Il a appelé les forces de l'ordre à un usage "proportionné et maîtrisé" de la force. "Il en va de l'honneur de la police."

Christophe Castaner recevra mardi prochain la famille de Cédric Chouviat, le livreur décédé à Paris après une interpellation policière musclée. Ce samedi, le ministre de l'Intérieur a appelé les forces de l'ordre à un usage "proportionné de la force", "toujours , en toutes circonstances". Le ministre de l'Intérieur s'exprimait en ouverture d'une "conférence citoyenne" place Beauvau.

"Cet usage de la force doit être toujours, en toutes circonstances, même face aux insultes, même face aux projectiles, aux coups, à la brutalité, proportionné et maîtrisé. Jamais excessif, encore moins gratuit. Il en va de l'honneur de la police, et du sens de sa mission", a déclaré le "premier flic de France", qui a également salué l'engagement des forces de l'ordre. L'usage de la force est pour les policiers et gendarmes "une lourde responsabilité", a indiqué dans son propos Christophe Castaner.

Lire aussi

Cette relation a pu être affectée par les mois difficiles que nous avons traversés- Christophe CASTANER, ministre de l'Intérieur

Pour le ministre, les Français et les forces de sécurité ont besoin de "confiance mutuelle, durable". "J'ai conscience que cette relation a pu être affectée par les mois difficiles que nous avons traversés", a reconnu le ministre, une allusion au mouvement des Gilets jaunes, mais aussi à "des événements plus récents" : la mort de Cédric Chouviat, ou encore le tir de LBD effectué bout portant à Paris le 9 janvier dernier, et pour lequel une enquête à été ouverte.  

En décembre dernier, il avait déjà exhorté policiers et gendarmes "à l'usage adapté et réglementaire" des grenades de désencerclement et de lanceurs de balles de défense. "Il y a pu avoir des fautes, quand il y a des fautes il y a des enquêtes, elles sont ensuite clôturées et mises à disposition de la justice", avait alors concédé le ministre de l'Intérieur sur BFMTV. 

Les rapports entre forces de sécurité et les Français au coeur d'une conférence citoyenne

En vidéo

Violences policières : l'IGPN plus souvent saisie

Samedi matin, Christopher Castaner a lancé les travaux d'une "conférence citoyenne" centrée sur les rapports entre les forces de sécurité et la population, une "démarche participative" présentée comme inédite par la place Beauvau. Choisi avec l'Institut Ifop, un panel de 100 personnes "qui reflètent la société française" planchera ce week-end et les 25-26 janvier pour "associer les citoyens à la réflexion sur la sécurité de demain" dans le cadre d'un Livre blanc en cours d'élaboration.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent