La grenade GLI-F4 retirée immédiatement de la dotation des forces de l'ordre

La grenade GLI-F4 retirée immédiatement de la dotation des forces de l'ordre

MAINTIEN DE L'ORDRE - Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a annoncé ce dimanche le retrait "immédiat" de la grenade GLI-F4. Cette munition était régulièrement accusée de provoquer de graves blessures chez les manifestants.

C'est la fin d'une munition controversée. Christophe Castaner a annoncé dimanche le retrait "immédiat" de la grenade lacrymogène GLI-F4, régulièrement utilisée dans les opérations de maintien de l'ordre et accusée de provoquer de graves blessures chez des manifestants. 

"Elles n'ont pas une couleur, elles n'ont pas un signalement spécifique et il est arrivé, il y a plusieurs mois, que des policiers soient obligés de les utiliser pour se désengager d'une menace et que des manifestants les prenant volontairement en main se blessent gravement. C'est la raison pour laquelle je pense qu'il nous faut retirer les GLI-F4", a déclaré le ministre de l'Intérieur sur France 3, ce dimanche. 

Lire aussi

Lancée à la main ou tirée à l’aide d’un lanceur "Cougar", la GLI-F4, autorisée en France depuis 2011, est composée d'une substance explosive de 25 grammes de TNT, et de 10 grammes de "2-Chlorobenzylidène malonitrile" ou "gaz CS".  Son explosion provoque un triple effet : un effet sonore très puissant (165 décibels à 5 mètres, c'est plus qu'un avion au décollage), un effet lacrymogène à cause du gaz CS, et un "effet de souffle" qui consiste en une onde de choc et en la projection de petits éclats sur des dizaines de mètres. 

En 2017, dans un rapport le Défenseur des droits avait souligné la dangerosité de cette arme,"eu égard à sa composition" et estimait sa présence dans la dotation des opérations de maintien de l'ordre comme "problématique" prônant ensuite son interdiction. En juin 2018, après une grave blessure subie par un jeune homme lors d'une opération de gendarmerie sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, l'Intérieur avait annoncé qu'il allait "remplacer progressivement" les GLI-F4 mais qu'elles seraient utilisées "jusqu'à épuisement des stocks". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.