Manche : recherché pour avoir tué un enfant de 2 ans, le chauffard présumé se rend à la gendarmerie

Manche : recherché pour avoir tué un enfant de 2 ans, le chauffard présumé se rend à la gendarmerie

ACCIDENT MORTEL - Deux jours après l'appel à témoins lancé par la gendarmerie à la suite de la mort d'un enfant de 2 ans, mortellement percuté en bord de route, le chauffard présumé s'est rendu de lui-même. L'homme, mis en examen, avait pris la fuite au moment des faits.

Un homme qui a reconnu avoir mortellement percuté avec sa voiture le petit Bastien, un enfant de 2 ans, puis pris la fuite, a été mis en examen, a annoncé mardi le parquet de Coutances. Les faits se sont produits le 6 avril entre 20h30 et 21h10 sur la commune des Loges-Marchis, dans la Manche. "Un enfant de 2 ans, résidant avec ses parents en bordure de la route D977, a été percuté par un véhicule dont le conducteur ne s'est pas arrêté", a indiqué le parquet dans un communiqué. Malgré l'intervention du Samu et des pompiers, l'enfant qui avait échappé à la vigilance de ses parents n'avait pu être sauvé. 

À la suite de cet accident, la gendarmerie de Saint-Hilaire-du-Harcouet avait lancé dimanche soir un appel à témoins, via Facebook et Twitter, pour retrouver ce véhicule "dont un des phares avant a été brisé". "À la suite de l'appel à témoin diffusé par la gendarmerie le dimanche 7 avril, un homme s'est présenté spontanément aux enquêteurs, expliquant être à l'origine des faits", ont fait savoir les forces de l'ordre dans le communiqué, ajoutant que l'homme a été placé en garde à vue. Selon le parquet, les investigations réalisées sur son véhicule ont permis de confirmer son implication dans l'accident. 

L'automobiliste a été mis en examen

La gendarmerie de Saint-Hilaire du Harcouët et la brigade de recherches d'Avranches ont été saisies de l'enquête. Une information judiciaire a été ouverte mardi pour déterminer précisément les circonstances du drame. Le mis en cause a été mis en examen "des faits d'homicide involontaire avec délit de fuite et placé sous contrôle judiciaire", ajoute le parquet.

Interrogé par Normandie Actu, le père du petit garçon avait appelé l'automobiliste en question à se présenter à la police. "Quand je l'ai retrouvé dans le fossé, il était inanimé", racontait-il. "Aujourd'hui, la tristesse a laissé place à la colère. Même si notre enfant n'avait rien à faire là, on ne peut pas laisser un petit garçon comme ça, comme un animal. Un accident, ça arrive. Mais il faut reconnaître sa faute. Notre fils aurait peut-être pu être sauvé si la personne s'était arrêtée."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden assure à Netanyahu qu'"Israël a le droit de se défendre"

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 25.000 patients à l'hôpital, une première depuis mi-mars

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.