Mantes-la-Jolie : plusieurs personnes blessées au cours d'affrontements avec les forces de l'ordre, l'IGPN saisie

Mantes-la-Jolie : plusieurs personnes blessées au cours d'affrontements avec les forces de l'ordre, l'IGPN saisie
Police

FAITS DIVERS - Deux personnes ont été blessées jeudi soir au cours de heurts entre des individus qui se trouvaient le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines) et les forces de l'ordre. Les policiers étaient intervenus au départ avec les pompiers pour un incendie de voiture, selon une source policière. L'IGPN a été saisie.

"Il était 22h30 environ quand les policiers ont été appelés pour intervenir avec les pompiers suite à un incendie de voiture dans le quartier du Val Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines). À leur arrivée, ils ont été pris dans un guet-apens. Une centaine de personnes les ont pris à partie,  indiquait ce vendredi matin une source policière à LCI. Il y a eu des heurts, des jets de projectiles divers notamment des tirs de morier en direction des policiers. Les forces de l'ordre ont alors fait usage des moyens collectifs de défense. Deux personnes parmi celles qui se trouvaient face aux forces de l'ordre ont été blessées, une à l'œil, l'autre au niveau du bas ventre". 

Sur les réseaux sociaux, les affrontements qui ont été filmés par les personnes du quartier ont été vus déjà des milliers de fois. Une autre vidéo circule montrant un jeune homme blessé à l'œil, l'organe couvert de sang.  "Les investigations sont en cours pour déterminer quelle est l’origine des blessures des deux jeunes dont nous ignorons pour l’instant si elles ont été causées par les armes de défense des policiers ou par les tirs de mortier", précisait une source judiciaire à notre rédaction. 

Blessés parmi les forces de l'ordre et IGPN saisie

"Outre les deux jeunes blessés, plusieurs fonctionnaires de police ont été blessés, dont un à la jambe par un tir de mortier", ajoutait la source judiciaire en milieu de matinée. 

"L'IGPN a été saisie  sur les conditions d’usage des armes de défense par les policiers", avait indiqué le parquet de Versailles à LCI tôt ce vendredi matin. Une enquête de flagrance été ouverte des chefs de "violences avec guet-apens, arme et en réunion, participation à un groupement formé en vue de la commission de violences et outrages sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Pas de pronostic vital engagé

Les deux personnes blessées ont été hospitalisées dans la nuit de jeudi à vendredi. "Leur pronostic vital n'est pas engagé", nous indique une source policière.

Il n'y a eu, à ce stade, aucune interpellation dans le cadre des investigations menées. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent