Marseille : grimés en policiers, trois individus tentent de braquer un fonctionnaire de la BAC

Police

ARROSEURS ARROSÉS - Dans la nuit de mardi à mercredi, trois faux policiers ont tenté de braquer une voiture dans laquelle se trouvait un fonctionnaire de la BAC en civil. Arrêtés dans la foulée et placés en garde à vue, les trois hommes ont expliqué avoir fait ça "pour rire".

Ils étaient loin de s'imaginer un tel scénario. Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 3h30 du matin, trois individus s'affichant comme des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Marseille ont tenté de braquer un véhicule, tombant malheureusement pour eux sur un vrai policier en civil, apprend ce mercredi l'AFP auprès de la Sécurité publique départementale.

Ce dernier rentrait chez lui à bord de sa voiture, une BMW, lorsqu'un autre véhicule avec un gyrophare bleu sur le toit lui demande de s'arrêter sur le bas-côté, explique la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône à l'AFP. Le policier en civil obtempère et se retrouve face à trois individus sensés appartenir à la BAC. "La BAC, c'est moi", lance alors le fonctionnaire arrêté avant de dégainer son arme de service, sans toutefois en faire usage.

Lire aussi

Trois hommes "très, très défavorablement connus des services de police"

Les trois faux policiers prennent alors la fuite à bord de leur véhicule vers l'autoroute A7, poursuivis par le fonctionnaire en civil. Ils seront finalement interpellés dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne par une patrouille de la brigade canine. Arrêtés, les trois hommes déclarent être poursuivis par un homme armé, mais la brigade présente sur place, était déjà informée de la mésaventure de leur collègue.

Résultat : les trois hommes âgés de 19, 25 et 29 ans, "très, très défavorablement connus des services de police" et qui ont déclaré avoir fait ça "pour rire" sont placés en garde à vue. "Pris dans un guet-apens, le policier a fait preuve d'un incroyable sang-froid et de professionnalisme", a salué la DDSP.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter