Marseille : plusieurs blessés dans une agression au couteau, le suspect abattu par la police

Police

AGRESSION - Une agression au couteau a fait trois blessés à Marseille, mardi à 16h45. L'auteur présumé, connu pour une affaire de meurtre en 2003 et sorti de prison en 2018, a été tué par des policiers à l'issue d'une fusillade qui a suivi l'agression et au cours de laquelle une quatrième personne a été blessée. Le procureur a exclu pour l'heure un mobile terroriste.

Une agression au couteau a fait trois blessés, mardi à 16h45, dans le quartier de la Canebière, à Marseille. Selon nos informations, leur pronostic vital n'est pas engagé. L'auteur présumé de l'agression a été tué après une fusillade avec des policiers venus en renfort. Arrivés sur place, les forces de l'ordre ont vu cet individu pointer une arme vers eux et ont riposté. Une quatrième personne a été blessée au niveau des jambes par des éclats de balles, a précisé une autre source policière. On ignore à cette heure si la balle en question a été tirée par la police ou le suspect.

"C'est un acte de droit commun. Il n'y a rien qui permette, pour l'instant, de le considérer comme un acte terroriste mais on continue à vérifier", a affirmé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, qui s'est exprimé en début de soirée. L'agresseur "ne prononce aucun mot, aucune parole, comme 'Allah Akbar' par exemple, de nature à laisser penser à un acte terroriste", a ajouté le procureur.

Déjà condamné pour meurtre et sorti de prison en 2018

Selon une source proche de l'enquête à LCI, l'auteur présumé s'appelle Karim L. et est né en 1983. Il est inconnu des services du renseignement territorial, mais bien connu de la police. Il a en effet été impliqué en 2003 dans une affaire de meurtre et était sorti de prison en octobre 2018. Il est en outre connu pour violences, menaces et agressions avec un couteau. L'homme était sans domicile fixe. 

L'agression s'est produite à l'intersection entre la Canebière, principale artère du centre-ville, et la rue de Rome, extrêmement fréquentées à cette heure. Le maire LR de Marseille Jean-Claude Gaudin, qui s'est rendu sur place, a demandé "à tous les Marseillais de suivre les consignes de la Police Nationale, d'éviter le secteur et de ne pas colporter de fausses informations".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter