Martinique : le préfet porte plainte après un appel à la "purge" contre la police

Police
ENQUÊTE - Le préfet de Martinique a annoncé avoir déposé jeudi une plainte contre X à la suite d’un appel à la "purge" contre les forces de l’ordre du département sur les réseaux sociaux.

Le message incriminé fait état de l'organisation d'une "purge contre les forces de l'ordre en Martinique à partir du 9 novembre à 20h30" et donne des précisions sur les actions à mener à Fort-de-France. Après un appel à la "purge" lancé sur les réseaux sociaux, le préfet de Martinique a annoncé avoir déposé jeudi une plainte contre X.


"Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d'un message appelant à la violence, à la destruction des biens immobiliers et mobiliers de la police et à la rébellion lors des contrôles réalisés par les forces de l'ordre en Martinique, Franck Robine Préfet de la Martinique, a déposé une plainte ce jour contre X, pour appel à la violence contre des forces de l'ordre", indique le texte.

Le préfet affirme qu'il "condamne avec la plus grande fermeté ces menaces à l'encontre des agents de l'Etat qui œuvrent quotidiennement pour la sécurité de tous, il réaffirme son soutien entier aux forces de l'ordre".


Mercredi, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait demandé aux  préfets "une mobilisation renforcée", après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages appelant à une "purge" des policiers le soir d'Halloween.

En vidéo

Violences lors de la soirée d'Halloween : Castaner dénonce des faits "scandaleux"

En métropole, un jeune Isérois de 19 ans, à l'origine du premier message devenu viral, sera jugé le 28 novembre pour "provocation, non suivie d'effet, au crime ou délit", après son appel à la "purge" le mercredi 31 octobre, soir d'Halloween. Il évoque de son côté "une énorme blague".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter