Meurtre dans les jardins de l'Hotel de ville de Rouen : les trois mineurs interpellés mis en examen pour "homicide aggravé"

Police

ENQUÊTE - Le jeune homme âgé de de 17 ans qui avait été a été interpellé jeudi 12 septembre dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un homme, dont le corps avait été retrouvé deux jours plus tôt dans les jardins de l'Hôtel de ville de Rouen a été mis en examen et écroué vendredi soir. Deux autres mineurs ont été interpellés le week-end du 14 septembre avant d'être eux aussi mis en examen pour homicide aggravé et incarcérés.

Le mineur de 17 ans qui avait été interpellé jeudi 12 septembre dans le cadre de l'enquête ouverte après la découverte deux jours auparavant du corps d'un homme dans les jardins de l'Hotel de ville dort en prison depuis samedi. Il a été mis en examen vendredi soir pour homicide volontaire aggravé ainsi que pour d'autres infractions délictuelles, a indiqué le procureur adjoint de Rouen Etienne Thieffry, précisant que cet homicide est "concomitant ou lié à un crime ou à un autre délit". La victime, âgée de 47 ans, avait été retrouvée nue, dans une mare de sang, avec le visage tuméfié. 

Le jeune suspect a été arrêté à Darnétal, commune de l'agglomération de Rouen, selon une source policière auprès de l'AFP, confirmant ainsi une information de Paris Normandie. Ce dernier est semble-t-il connu des services de police pour des faits de violence. C'est son ADN, retrouvé sur la scène de crime, qui aurait permis son interpellation. Le suspect, qui encourt vingt ans de prison, a été écroué. Une information judiciaire criminelle a été ouverte.

Deux autres mineurs, déjà connus de la justice, ont été interpellés ce week-end par les enquêteurs du Service régional de police judiciaire (SRPJ). Selon les informations du quotidien local, le premier âgé de 15 ans a été appréhendé samedi 14 septembre, le deuxième âgé de 17 ans dimanche 15 septembre. 

A l'issue de leurs gardes vue, ces deux autres suspects ont été eux aussi mis en examen pour "homicide volontaire aggravé". Selon France 3, ils étaient "déjà connus pour des faits de violence" et "ont des antécédents judiciaires"." Ils feraient partie d'une petite bande semant la terreur dans le centre-ville", indiquent nos confrères. 

Lire aussi

La victime travaillait selon nos confrères comme second de cuisine dans un restaurant de Rouen et était "passionné de fléchettes". Il connu pour être "sans histoire" et "sans aucun antécédent judiciaire", d'après la police judiciaire de Rouen. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet pour homicide volontaire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter