Montpellier : soupçons de maltraitances dans une école privée hors contrat

Police

MALTRAITANCES - La directrice d'une école privée hors contrat de Montpellier a été placée en garde à vue pour soupçons de maltraitances sur des élèves. Elle a nié en bloc et a été remise en liberté, mais l'enquête préliminaire se poursuit. A ce jour, huit familles ont déposé plainte.

Stupeur dans les rangs des parents d'élèves. Une enquête préliminaire a été ouverte, après des soupçons de mauvais traitements au sein d'une école privée bilingue hors contrat située à Montpellier (Hérault). Selon nos confrères du Parisien qui ont révélé l'affaire vendredi, la directrice, une femme âgée de 64 ans, a été cette semaine placée en garde à vue. Elle a été remise en liberté alors que l'enquête se poursuit. Et nié les faits dans leur totalité.

Les soupçons qui pèsent sur elle, les voici : un enfant aurait été forcé de manger son vomi à la cantine. Un autre n'aurait pas eu d'autre choix que d'avaler tout de même des aliments auxquels ils était allergique. A la piscine, des enfants auraient été maintenus la tête sous l'eau. Et au ski, ils auraient dû porter des chaussures inversées, toujours selon Le Parisien

Plusieurs plaintes

Une première alerte a été donnée au mois de mars dernier, par une plainte de parents, à l'encontre de la directrice et d'autres professeurs. Leur fils de huit ans a depuis quitté l'établissement mais ils ne veulent pas en rester là. Dans la foulée, les enquêteurs de la sûreté départementale parviennent alors à récolter les doléances de huit aux familles. Leurs enfants, âgés de quatre à huit ans, auraient eux aussi subi des mauvais traitements. 

Contactés par LCI, ni le parquet de Montpellier ni la direction de l'école privée n'ont donné suite. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter