Un policier noir traité de vendu : "Faut-il porter l'uniforme républicain par rapport à sa couleur ?"

Un policier noir traité de vendu : "Faut-il porter l'uniforme républicain par rapport à sa couleur ?"
Police

TÉMOIGNAGE - Mardi soir, lors de la manifestation pour Adama Traoré, un policier de couleur a été violemment insulté de "vendu" par des manifestants. Abdoulaye Kanté, policier dans les Hauts-de-Seine, réagit sur LCI.

Lors de la manifestation en soutien à Adama Traoré, ans la soir à Paris, un policier noir a été traité de "vendu" par des manifestants. "Vendu, t'es de leur côté ! T'as pas honte ?", a-t-on pu entendre dans la foule. Sur LCI, Abdoulaye Kanté, policier dans les Hauts-de-Seine, a réagi à cette agression verbale.

"Tout d'abord, je voudrais apporter un énorme soutien à mon collègue qui a subi ces invectives, qui sont ignobles et terribles", a-t-il dit sur le plateau d'Audrey Crespo-Mara (voir vidéo en tête de cet article). "En 2020, est-ce un problème d'être policier et noir ? Faut-il porter l'uniforme républicain par rapport à sa couleur ? C'est cette France que l'on veut ?" Selon ce policier, certains manifestants portaient un discours anti-raciste "pour l'être ensuite avec les autres". "Cela m'a choqué, cela m'a fait mal. Ce n'est pas la vision de la France que j'aime. Ceux qui veulent de la diversité mais dénoncent la diversité (dans la police, ndlr) se tirent une balle dans le pied."

"La police française n'est pas raciste"

Abdoulaye Kanté a ensuite fait part des insultes qu'il reçoit en raison de sa profession. "Sur les réseaux sociaux, je subis de nombreuses insultes, comme 'nègre de maison'", dénonce-t-il. "C'est parce que je ne suis pas du bon côté ?"- s'interroge-t-il, en référence aux propos lancés au policier mardi soir. "Le seul côté que je choisis, c'est celui de la République. Voulons-nous vraiment revenir à l'ancien temps, avec les blancs contre les noirs ?"

Lire aussi

Le policier dans les Hauts-de-Seine en est convaincu : "La police française n'est pas raciste". "Mon institution n'est plus celle d'il y a trente ans", explique-t-il. Cependant, "il y a des comportements déviants, le nier serait un mensonge. Tous les comportements contraires à nos valeurs et à notre déontologie doivent être sanctionnés. Et ils le sont." Au sein de la police également, les propos déplacés dont Abdoulaye Kanté a déjà fait l'objet ont eux aussi été sanctionnés. "Les remarques désobligeantes d'un collègue, je les ai dénoncées, et l'institution a été très réactive."

"Sommes-nous vus comme des ennemis de la société ?"

Si le policier n'a pas souhaité donné son avis sur la manifestation, il se désole toutefois des propos tenus par la chanteuse Camélia Jordana. Mardi soir, en anglais, elle chantait notamment "il est l'heure de prendre les armes". "C'est contre-productif", réagit Abdoulaye Kanté. "Vous ne pouvez pas prendre les armes si vous voulez engager un débat, ce n'est pas cohérent."

Quelques jours plus tôt, la chanteuse avait déjà affirmé sur France 2 qu'elle "ne se sentait pas en sécurité face à un" policier. "J'ai aussi envie de dire qu'il y a des millions de personnes qui se sentent en sécurité en présence de la police", lui répond Abdoulaye Kanté. "Son discours était dû à l'émotion, elle a trouvé des mots forts, mais déplacés. Pour quoi sommes-nous vus ? Pour des ennemis de la société ? À nouveau, son discours est contre-productif."

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Rost : un rappeur face aux violences policières

Toute l'info sur

Audrey & Co

Enfin, interrogé par l'éditorialiste Gérard Miller sur le contrôle au faciès, le policier estime que ce sont "des idées reçues". "On ne peut pas dire que la police française fait de manière systémique du contrôle au faciès, c'est faux", assure-t-il. "Toute personne qui constate des faits illégitimes des forces de l'ordre peut marquer son mécontentement à l'IGPN, une instance disciplinaire qui permet de contrôler la police. Malgré ce que tout le monde pense, nous sommes très contrôlés par rapport à nos comportements."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent