Mort d'Elisa Pilarski : le message poignant de Christophe, un mois après le décès de sa compagne

Mort d'Elisa Pilarski : le message poignant de Christophe, un mois après le décès de sa compagne
Police

FAIT DIVERS – Un mois après que le corps sans vie d'Elisa Pilarski, 29 ans, a été retrouvé en forêt de Retz dans l'Aisne, son compagnon Christophe a posté ce lundi un message sur Facebook. La jeune femme est décédée après avoir été mordue par des chiens. Les résultats des prélèvements ne sont toujours pas connus.

C'est lui, qui, le samedi 16 novembre en milieu d'après-midi en forêt de Retz près de Saint-Pierre-Aigle dans l'Aisne, avait retrouvé sa femme dans un ravin, "dévorée" par les chiens. Ce lundi, un mois après le décès d'Elisa Pilarski, et alors que les résultats des prélèvements effectués sur 67 canidés ne sont toujours pas connus, Christophe a posté sur Facebook un message pour sa compagne et pour leur futur enfant qu'elle portait et qui devait naître dans trois mois. 

"Voilà un mois qu'Enzo et toi n'êtes plus là mon cœur... Un mois que je regrette d'être parti travailler. J'aurais voulu être là pour te protéger, comme je te l'avais promis. Et même si je n'avais pu rien faire je serais au moins parti avec vous, nous serions réunis...", écrit cet homme endeuillé. Le jour du drame, Christophe a indiqué avoir reçu, alors qu'il était sur son lieu de travail à Orly un appel de sa compagne qui se disait menacée par des chiens. A son arrivée, il était trop tard… 

Lire aussi

"Allers retours" au cimetière"

Elisa Pilarski et Enzo, le petit garçon à qui elle devait donner naissance, ont été enterrés le 30 novembre dernier à Rébénacq dans le Béarn d'où elle était originaire, après que la justice a fait tous les prélèvements nécessaires pour établir les circonstances du drame. 

Depuis, Christophe dit dans son message sur Facebook faire "des allers retours plusieurs fois par jour au cimetière", et allumer "des bougies devant les photos" de sa femme partie trop tôt et de leur couple.

"Je veux te faire revenir et communiquer avec toi, je te parle tous les jours, mais je n'ai aucune réponse. J'ai besoin de toi mon cœur, je suis perdu sans toi. Je te revois sourire, tu étais ma raison de vivre", poursuit-il. 

Voir aussi

Un combat pour "la vérité"

Christophe ajoute : "Je me battrai pour connaître la vérité mon cœur, pour toi, pour Enzo, pour ta maman.

Mais rien ne vous fera revenir. Je dois vivre avec et c'est impossible. C'est au dessus de mes forces.

Je t'aime et je t'aimerai toujours".

 

Le corps d'Elisa Pilarski a été autopsié. Les résultats avaient permis d'établir que la jeune femme avait été victime d'une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête".  Le mystère demeure au sujet des chiens qui l'ont mortellement attaquée. 

La date des résultats des prélèvements inconnue

Le 16 novembre en effet, Elisa PIlarski promenait Curtis, un des chiens de son compagnon, un croisé lévrier whippet et patterdale terrier. Une chasse à courre avait lieu sur le même secteur avec 21 chiens et 17 cavaliers. 

Un peu avant le drame, la victime, qui promenait un autre chien de son compagnon, Chivas, un American staff, avait posté un message sur Facebook indiquant qu'elle avait croisé un homme avec son "malinois" pas attaché. On ignore si cet animal comme son propriétaire ont été retrouvés. 

Au total, 67 chiens : les 5 chiens du couple et 62 chiens de l'association "Le Rallye de la passion", organisatrice de la chasse, ont subi des prélèvements, avait fait savoir dans un communiqué le procureur de la République de Soissons Frédéric Trinh. Ces résultats ne sont toujours pas connus. 

A l'Union dimanche la maman d’Élisa Pilarski a confié "qu’il faudrait attendre le mois de février pour que les résultats des analyses soient connus ". 

Interrogée par LCI à ce sujet, Caty Richard, avocate de la famille d'Elisa Pilarski, a indiqué "ne jamais se prononcer sur les délais". Le procureur de la République de Soissons, lui, n'a pas fait de commentaire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent