"Il n'y avait pas plus gentil que Victorine", le choc et l'émotion de ses proches

"Il n'y avait pas plus gentil que Victorine", le choc et l'émotion de ses proches
Police

RÉACTIONS - Les hommages se multiplient après le décès dramatique de la jeune Victorine, à Villefontaine (Isère). Après les messages chargés d'émotion de ses sœurs, des proches et des habitants témoignent.

"Clairement, on a du mal à accepter que ma sœur soit partie trop tôt, à cet âge-là, 18 ans, c'est très jeune." Après le dramatique et prématuré décès de Victorine Dartois, ses sœurs lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. Une façon aussi de remercier des internautes qui se sont largement mobilisés depuis la disparition de la jeune femme. Les habitants de Villefontaine, cette petite ville iséroise de 20.000 habitants, ont eux aussi salué la victime. Lola, Cécilia, Evan, des amis d'enfance, se rappellent d'une "personne présente pour les autres. Il n'y avait pas plus gentil qu'elle". Ils souhaitent organiser une marche blanche en sa mémoire. 

"Ça fait mal"

Dans la famille éplorée, Karl Dartois, l'oncle de Victorine se montre présent : "On va les soutenir, mais perdre un enfant est la plus grande difficulté au monde". Une pensée partagée par une habitante, venue déposer des fleurs : "Je vois mes enfants et j'imagine ce que les parents endurent". "Ça fait mal ", martèle t-elle, "elle avait la vie devant elle et n'avait rien demandé".

Toute l'info sur

Victorine, 18 ans, retrouvée morte dans un ruisseau

Dans le sillage d'un important dispositif de recherches, les enquêteurs ont découvert le corps de Victorine lundi. Les circonstances de son décès demeurent encore inconnues. Une enquête pour enlèvement, séquestration et homicide volontaire a été ouverte et une autopsie doit être pratiquée mercredi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

EN DIRECT - Covid-19 : 258 décès enregistrés en 24 heures, un niveau similaire à fin mars

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent