Nantes : un homme porté disparu après une opération policière lors de la Fête de la musique, l'IGPN enquête

Police
DISPARITION - A Nantes, la fête de la musique a été particulièrement mouvementée. Au petit matin, la police est intervenue pour faire cesser une soirée. Après une charge de la police, 14 personnes sont tombées à l'eau. Un jeune homme est toujours porté disparu.

La fête s'est mal terminée, du côté de Nantes, ce vendredi 21 juin. Au petit matin, la police est intervenue pour mettre un terme à une soirée quai Wilson, à laquelle participaient de nombreux fêtards venus danser. Après avoir demandé une première fois, que le son soit éteint, la musique aurait été rallumée par les noctambules et les forces de l'ordre sont intervenues en utilisant des gaz lacrymogènes. 


Dans une vidéo postée sur la page de Nantes Révoltée, on voit des policiers frapper des fêtards et utiliser des sprays. La situation semble très confuse. "La police a essuyé des jets de projectiles et a répondu par des gaz lacrymogènes", indique Ouest France. Au cours de cette intervention qui a provoqué un mouvement de foule, 14 personnes sont tombées dans la Loire, selon le Préfet, Claude d'Harcourt, interrogé par France Bleu Loire-Atlantique, ce lundi 24 juin. 

"Les policiers sont intervenus une première fois un peu après quatre heures pour faire éteindre la musique", explique le préfet de Loire-Atlantique. "Mais la musique a été rallumée. Les forces de l'ordre sont donc intervenues une deuxième fois, face à des gens qui avaient beaucoup bu et qui avait aussi sans doute pris de la drogue", poursuit-il. 

Il a expliqué qu'au cours de cette intervention "une partie du public, quatorze personnes pour l'instant, est tombée à l'eau. Et nous sommes en train de vérifier que tout le monde a bien été récupéré par les pompiers", a précisé le préfet. Des vérifications entreprises car un jeune homme manque à l'appel : Steve, 24 ans.

Le jeune homme est allé à cette soirée et selon un témoignage recueilli par France 3 Régions, le jeune homme a vraisemblablement disparu "après la charge des CRS". Pour l'heure, le jeune homme demeure introuvable et ses amis ont lancé un appel sur les réseaux sociaux. 


En milieu d'après-midi, Christophe Castaner a indiqué avoir saisi l'inspection générale de la police nationale (IGPN) après cette opération de police.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter