Nantes : jets de projectiles devant un lycée, ce que l'on sait

Nantes : jets de projectiles devant un lycée, ce que l'on sait

INCIDENT - Environ 30 individus ont jeté des projectiles devant un lycée de Nantes, ce lundi matin. L'un d'entre eux a été placé en garde à vue. Ces faits sont sans lien avec l'hommage rendu à Samuel Paty.

Une rentrée sous tension devant un lycée de Nantes. Mais rien à voir avec l'hommage à Samuel Paty. Ce lundi matin, une vingtaine d'individus ont jeté des projectiles devant le lycée Monge. Selon le rectorat, contacté par LCI, les faits se sont produits vers 9h40 au lycée Monge, rue de la Fantaisie, au nord de la ville. Ils n'ont pas causé de blessés ni de dégâts matériels.

Les individus ont également bloqué la rue avec des barrières de chantier présentes à proximité. Deux bouteilles d'acide ont été découvertes, ainsi qu'un sachet contenant un liquide inflammable, avant que le calme ne revienne rapidement. Un individu de 18 ans a été interpellé pour participation à un attroupement violent et recel de vol. Il a été placé en garde à vue.

Pas de lien avec l'hommage à Samuel Paty

Une enquête, menée par la police de Nantes, est en cours, notamment pour déterminer les motivations des individus. La préfecture a toutefois précisé qu'il n'y avait pas de lien avec l'hommage à Samuel Paty, qui s'est tenu ce lundi matin dans tous les établissements scolaires de France. Ce qu'a confirmé le rectorat, précisant même que l'hommage à Samuel Paty "s'était d'ailleurs très bien déroulé". Il pourrait plutôt s'agir d'une contestation liée à des appels à bloquer les établissements au niveau national. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Commerces, attestations, fin du confinement... Toutes les annonces d'Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter