Nice : des tombes profanées au cimetière de l'Est, des croix arrachées et jetées au sol

Nice : des tombes profanées au cimetière de l'Est, des croix arrachées et jetées au sol

FAIT DIVERS - Dans un communiqué ce mercredi, le maire de Nice Christian Estrosi annonce et condamne la profanation de tombes au cimetière de l'Est, dans sa ville des Alpes-Maritimes. Une enquête a été ouverte pour retrouver le ou les auteurs de ces actes.

C'est en fin de matinée mardi matin que les profanations ont été constatées au cimetière de l'Est, à Nice (Alpes-Maritimes). "Toutes les croix du carré 21 ont été arrachées et jetées au sol", annonce Christian Estrosi, le maire de la ville.

"Ces actes sont intolérables et inqualifiables ! Il s’agit là d’un outrage inadmissible que je condamne avec force. La profanation, la dégradation de sépultures est une atteinte à la dignité humaine et au respect dus à nos  défunts. Je tiens à témoigner mon entier soutien et ma profonde solidarité à toutes les familles touchées", s'indigne l'édile ce mercredi matin dans un communiqué.

Lire aussi

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver d'identifier le ou les auteurs de ces actes. Le maire de Nice a également annoncé son intention de déposer plainte. Ceci devrait être fait dans la semaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination en ville : on vous explique la colère de médecins généralistes contre la DGS

Dr Gérald Kierzek : "Tant qu'on n'a pas la preuve absolue qu'on ne peut pas porter le virus, il faut prendre le minimum de précaution"

EN DIRECT - Covid-19 : un confinement "strict" de deux semaines à Wallis-et-Futuna

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Lire et commenter