Nîmes : un homme se suicide par arme à feu dans le hall de la Cour d'appel

Nîmes : un homme se suicide par arme à feu dans le hall de la Cour d'appel

FAIT DIVERS - Un homme s'est donné la mort ce vendredi matin par arme à feu dans le hall de la Cour d'appel de Nîmes. Ses motivations n'étaient pas connues à cette heure.

Une détonation, un quartier bouclé, un tribunal évacué et un homme mort au sol. Ce vendredi matin, Un homme est décédé par arme à feu dans le hall de la Cour d'appel de Nîmes. 

"A l'ouverture du palais de justice, un individu entre non pas par l'entrée principale mais par une autre entrée, où il n'y a pas de portique de sécurité (Les entrées du tribunal sont équipées de portiques de sécurité, visant notamment à détecter des armes ndlr). Il est en contact avec quelques fonctionnaires de police mais n'est pas menaçant. Il se rend au centre de la salle des pas perdus de la cour d'appel et met fin à ses jours avec une arme à feu, une arme longue. Il n'a pas encore été identifié. Les démineurs sont sur place. Il n'a jamais menacé personne", a précisé le procureur de la République Eric Maurel à LCI-TF1.

La Cour et le tribunal judiciaire ont été évacués. Un important dispositif de sécurité a été déployé sur le site.

Enquête ouverte

"Le parquet de Nîmes a ouvert une enquête pour 'recherche des causes de la mort.' Celle-ci a été confiée à la sûreté départementale de Nîmes", a ajouté le magistrat.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les personnes qui se trouvaient sur place au moment du drame.

Plus d'informations à venir...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid : seul le Pas-de-Calais confiné le week-end, pas l'Ile-de-France ni Paris

Le déconfinement, quand et comment ? Une réunion interministérielle à l'Élysée ce mercredi après-midi

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter