Oise : des gendarmes tentent d'arrêter un camion qui fonce dans une barrière de péage sur l'A1

Oise : des gendarmes tentent d'arrêter un camion qui fonce dans une barrière de péage sur l'A1
Police

FAIT DIVERS - La circulation a été interrompue ce mardi sur l’autoroute A1 après un grave accident survenu dans le sens Lille-Paris à hauteur du péage de Chamant dans l'OIse. Un poids-lourd que les gendarmes tentaient d'arraisonner a percuté la barrière, avant de prendre feu.

Que s'est-il passé ce 26 novembre aux alentours de 9 heures du matin sur l'Autoroute A1? "Ce mardi matin, les gendarmes ont remarqué le comportement dangereux d’un poids lourd venant de Belgique. Il zigzaguait sur la route. les militaires ont alors mis en place un dispositif pour l’escorter et tenter de l’arrêter afin d’éviter tout accident, indique une source proche du dossier à LCI. Pour des raisons qui restent à éclaircir, le camion a fini sa course encastré dans une barrière du péage de Chamant dans l’Oise". 

Le poids-lourds a ensuite pris feu. L'homme au volant a pu lui être sauvé. "Il a été extrait du véhicule et hospitalisé. Ses propos n'étaient pas clairs", ajoute la source. 

Les gendarmes de Senlis sont chargés de l’enquête. Ils vont notamment tenter de comprendre pourquoi le chauffeur du camion conduisait ainsi. 

La circulation a pu être rétablie en fin de matinée après que les secours sont intervenus. 

Les conséquences de cet accident auraient pu être dramatiques. Il n'y eu fort heureusement aucun blessé mais uniquement des dégâts matériels. 

Pas de placement garde à vue pour l'instant

Dans un communiqué publié mardi soir, le procureur de la République de Senlis Jean-Baptiste Bladier indique que "le chauffeur est un ressortissant belge né en 1980". Le magistrat précise qu'"Il se rendait dans le Val d'Oise et, selon les éléments recueillis auprès de la société belge ayant affrété le véhicule, transportait des produits ménagers non toxiques". 

"Les prélèvements sanguins effectués sur le chauffeur du poids lourd sont en cours d'analyse. L'intéressé est hospitalisé et son état n'est pas compatible avec une mise en garde à vue immédiate", continue le procureur. 

Une enquête flagrante, diligentée sous l'autorité du parquet de Senlis, a été confiée à la Brigade des recherches de Senlis. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter