Paris : une jeune policière tuée par un de ses collègues, le suspect placé en garde à vue et suspendu

Police

FAIT DIVERS - Une jeune fonctionnaire de police de 28 ans a été tuée par l'un de ses collègues ce dimanche. L'homme, adjoint de sécurité, manipulait son arme alors qu'il était dans les locaux de la police judiciaire.

Une policière de 25 ans est morte d'une balle dans la tête ce dimanche 10 mars dans le 17e arrondissement de Paris. Le suspect est l'un de ses collègues, qui a été placé en garde à vue. Selon les premiers éléments connus, il s'agirait d'un accident.

L'adjoint de sécurité auteur du tir, ainsi qu'un autre qui a été témoin de la scène, ont été suspendus de leurs fonctions, a-t-on appris lundi auprès de la préfecture de police.  

Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a également demandé à la Direction générale de la police nationale (DGPN) la suspension d'un troisième gardien de la paix, lui aussi présent au moment des faits.

Il aurait tiré accidentellement en s'amusant avec l'arme

Agée de 28 ans, la gardienne de la paix était alors en poste au 36, rue du Bastion. C'est là que se trouve le nouveau siège de la police judiciaire parisienne, dans le nord de la capitale.

Selon les premières constatations, c'est l'un de ses propres collègues, un adjoint de sécurité âgé de 27 ans, qui l'aurait touchée alors qu'il s'amusait avec une arme. Il aurait tiré accidentellement sur la jeune femme, la blessant mortellement à la tête. 

Le suspect a été placé en garde à vue. Selon une source syndicale citée par l'AFP, il s'agirait d'un tir accidentel. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "homicide involontaire" et a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer les circonstances du drame.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter