"Il savait ce qu'il faisait": l'une des victimes présumées du chirurgien de Jonzac témoigne

Police

Toute L'info sur

LE WE 20H

JUSTICE - Incarcéré depuis 2017, le chirurgien Joël Le Scouarnec aurait agressé près de 200 enfants dans l'exercice de ses fonctions. Des faits qu'il consignait dans des carnets. Plusieurs années après les faits, Victoire, qui a porté plainte contre le chirurgien comme une soixantaine d'autres victimes, témoigne au micro de TF1.

C'est une affaire de pédocriminalité dont l'ampleur n'est pas encore totalement connue. Un chirurgien a agressé pendant des années des enfants dans le cadre de son travail. Des faits qu'il consignait dans des carnets. Il y aurait potentiellement près de 200 victimes, filles et garçons. Une soixantaine d'entre elles ont décidé de porter plainte, dont Victoire.

A l'époque de son hospitalisation, Victoire a 11 ans. Elle doit être opérée en urgence pour une appendicite et une péritonite. Si les gestes de Joël Le Scouarnec l'interpellent, sa mère se dit a contrario rassurée par le suivi assidu du chirurgien lorsque sa fille fait part de ses soupçons. "J'avais une vie paisible jusqu'à présent, confie la jeune fille aux équipes de TF1, auxquelles elle a accepté de répondre. Maintenant, je sais que j'ai été violée. Et c'est compliqué." 

Lire aussi

Elle ajoute : "Tant qu'on a pas lu ces carnets-là, on ne se rend pas compte du plaisir qu'il prend à faire ces choses-là. Il savait ce qu'il faisait. Il attendait que je sois toute seule dans ma chambre pour venir m'ausculter à chaque fois. Mais ça n'était pas vraiment des auscultations." 

Victoire fait partie de la soixantaine de victimes présumées qui ont porté plainte. Joël Le Scouarnec, lui, ne reconnaît que partiellement les faits et pourrait être jugé par la justice au printemps prochain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter