Rassemblement à Bondy en soutien à Gabriel, blessé à l’œil suite à son interpellation

La ville de Bondy se situe en Seine-Saint-Denis
Police

RASSEMBLEMENT - Une centaine de personnes se sont rassemblées lundi à Bondy pour demander "justice" pour Gabriel, un adolescent de 14 ans gravement blessé à l’œil après une interpellation policière la semaine dernière.

L'interpellation de Gabriel, 14 ans, s'est très mal terminée et les habitants de Bondy se sont rassemblés pour demander à ce que toute la lumière soit fait sur les graves blessures de l'adolescent. Arrêté pour un vol de scooter dans la nuit du 25 au 26 mai, Gabriel Djordjevic s'est fait interpeller par les forces de l'ordre de la cité de Bondy en Seine-Saint-Denis, puis a du être conduit à l'hôpital à cause de graves traumatismes au visage en raison de coups de pieds donnés par les policiers. 

L'IGPN saisie

L'enfant a perdu plusieurs dents et doit subir une chirurgie maxillofaciale. Hospitalisé à Paris à l'hôpital Necker, il pourrait malheureusement son œil. Il doit subir ce mardi une opération au niveau de l'orbite de l'œil. Me Gas, qui affirme qu'une plainte sera déposée pour "violence en réunion par une personne dépositaire de l'autorité publique". L'IGPN a été saisie.

Selon la version de la police, l'adolescent a été aperçu en train d'essayer de voler un scooter à Bondy le 25 mai au soir et aurait fui à la vue des forces de l'ordre avant de faire une chute et de résister à son arrestation. Après son interpellation, Gabriel s'est vu prescrire 30 jours d'incapacité totale de travail (ITT). "Comment Gabriel peut perdre trois incisives, souffrir de l'orbite de l'oeil mais ne présenter aucune abrasion sur le nez ? Il va falloir que les policiers expliquent comment il a pu chuter tout seul", dénonce son avocat Me Stéphane Mas.

Lire aussi

Présent au rassemblement, Chérif, son grand frère, se dit "choqué" et persuadé que les policiers ont passé à tabac Gabriel. "Comment peut-on faire ça à un enfant?  Il est traumatisé. Comment ils ont pu s'acharner sur un petit qui fait 40 kg?", s'interroge le jeune homme de 23 ans qui réclame "justice et vérité". 

Pour le député France Insoumise de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel, "rien ne justifie qu'un enfant se retrouve aux urgences". "Il y a une disproportion de la violence avec un enfant qui risque de perdre son oeil", a dénoncé l'élu présent au rassemblent aux côtés de Vikash Dhorasoo, candidat LFI 18e arrondissement de Paris.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent