Le maire de Bron, dans la banlieue lyonnaise, menacé de mort

 Le maire de Bron, dans la banlieue lyonnaise, menacé de mort

RHÔNE - Six jours après l'assassinat par décapitation du professeur Samuel Paty à Conflans-Saint-Honorine, Jérémie Bréaud, le maire de Bron (Rhône), a fait l'objet de menaces de mort par le même mode opératoire, jeudi 22 octobre.

Jérémie Bréaud, le maire (LR) de Bron, dans le Rhône, a été l’objet de menaces de décapitation. Des inscriptions ont été découvertes, jeudi 22 octobre, dans trois lieux différents d'un même quartier de la commune. Des tags tels que "Jérémy Breaud on va te décapité !" (sic) et "nik la mumu", en référence à la police municipale, ont ainsi été inscrits sur une palissade et sur la médiathèque de la ville, a indiqué l’élu à l’AFP, qui a précisé qu’il allait déposer plainte.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu'à sa demande, le préfet allait "saisir la Justice et prévoir une protection de l'élu". "Menaces de mort à l’encontre du maire - 'on va te décapiter !' de Bron : A ma demande, le préfet va saisir la justice et prévoir une protection de l’élu. Soutien à ce maire, comme à tous les élus victimes de menaces.", a écrit l’ancien maire de Tourcoing dans un message posté sur Twitter.

Je n'ai pas peur et je ne céderai rien.- Jérémie Bréaud, maire de Bron.

"Ma première réaction, c'est un sentiment de stupéfaction et d'effarement", a déclaré Jérémie Bréaud, joint par téléphone par l'AFP. Mais "je n'ai pas peur et je ne céderai rien", a ajouté le maire, élu cette année "sur la thématique de la sécurité publique", précise-t-il. "A Bron, nous avons augmenté les effectifs de la police municipale de 70%, renforcé la vidéo-protection... On lutte contre le trafic de drogue... Je pense qu’on dérange", a-t-il encore considéré.

De son côté, l'Association des maires de France (AMF) a dénoncé des menaces "intolérables" et "inacceptables". L'association France urbaine, qui regroupe la quasi-totalité des grandes villes et des métropoles françaises, a également apporté son soutien au maire de Bron. "Ce type de menace [...] mérite une condamnation ferme et unanime", a-t-elle affirmé dans une réaction transmise à l'AFP.

Lire aussi

Le syndicat de police Synergie a également réagi à ces menaces de mort dans un tweet : "Le maire de Bron menacé de décapitation ainsi que les membres de la Police municipale. Opérations stups qui dérangent, refus des dérives et rodéos lors de mariages... la fermeté ne plait pas à la racaille. Les élus sont désormais des cibles.

Tout comme le groupe Europe Écologie les Verts de Bron, "profondément choqué par les mots tagués sur la Médiathèque et sur l’UC1", et qui "dénonce avec la plus grande fermeté cette menace intolérable qui vise le premier magistrat de la commune". Jérémie Bréaud a également reçu le soutien du député européen Raphaël Glucksmann. Ce dernier a tweeté, ce jeudi soir : "Soutien total au maire de Bron face à ces infâmes menaces de décapitation."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : plus de 60 arrestations lors de manifestations anti restrictions à Londres

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : à Paris, une fin de manifestation tendue où étaient réunis 46.000 manifestants selon l'Intérieur

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter