Roanne : plusieurs jeunes victimes de malaises après avoir consommé des cigarettes "trafiquées", la police lance l'alerte

Police

FAIT DIVERS - Depuis le week-end dernier, cinq jeunes ont été pris de malaises après avoir consommé des cigarettes "trafiquées" à Roanne, dans la Loire. Deux mineurs ayant perdu connaissance dimanche soir ont été dépouillés de leur téléphone. La police appelle à la plus grande vigilance.

Depuis plusieurs jours, la police de Roanne est confrontée à un problème des plus étonnants. Dimanche soir, aux alentours de 23h, au niveau du square Mozart, situé près de la gare de cette ville de la Loire, deux mineurs de 16 et 17 ans sont tombés dans un piège tendu par deux autres jeunes leur ayant proposé des cigarettes. Visiblement "trafiquées", ces dernières ont provoqué la perte de connaissance chez les deux victimes, après une ou deux bouffées. Au cours de leur malaise, les mineurs ont été dépouillés de leur téléphone, comme l'indique France Bleu Saint-Etienne Loire.

Deux autres jeunes, de 18 ans et d'une vingtaine d'années, avaient été pris en charge à l'hôpital de Roanne samedi et dimanche, pour des faits similaires. Cependant, rien n'indique à ce stade de l'enquête que ces deux jeunes aient consommé la même substance que les deux mineurs victimes de vols dimanche, indique toujours France Bleu. Toujours d'après les premiers éléments de la police, la substance consommée serait "400 fois plus puissante que le cannabis", alors qu'un seul bout de cigarette contenant de la résine de cannabis a été retrouvé par les forces de l'ordre.

Lire aussi

Il pourrait cependant s'agir de "l'herbe chamanique", qui provoque des symptômes similaires, à savoir une grande excitation ou un état apathique. Dans le cas de Roanne, France Bleu indique qu'une des victimes mangeait "des graviers par poignées" au moment de sa prise en charge, quand une autre a attaqué un pompier. Ce mardi, une cinquième personne, un garçon de 17 ans, a été victime de ces fameuses cigarettes, à l'apparence normale. Il a été pris en charge par les pompiers dans l'après-midi avant d'être transporté à l'hôpital de Roanne.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter