Rouen : le policier organise un rendez-vous coquin au commissariat et se trompe de personne

Police
FAIT DIVERS - Un policier qui avait, via un site de rencontre sur Internet, calé au commissariat de Rouen un rencard avec un autre homme s'est malencontreusement trompé de personne. Marié et père de famille, le fonctionnaire a dit "regretté sincèrement". L'IGPN, la police des polices, a été saisie.

L'affaire remonte à un dimanche de mai mais n'a été relayée que vendredi 12 juillet par les médias locaux. Un policier du commissariat de Rouen a été épinglé après avoir organisé un rendez-vous coquin il y a deux mois dans un commissariat de Rouen (Seine-Maritime). 


Le fonctionnaire de police, marié et père de famille et qui aime aussi secrètement  les hommes, avait ainsi proposé à un interlocuteur virtuel de le retrouver dans les locaux du commissariat un dimanche de printemps pour y passer un bon moment. Le jour J, le policier se rend à l'accueil. Il est 14 heures et son rendez-vous doit être là. En effet, le monsieur est arrivé.... 

Palpation du sexe et ceinture enlevée

Le policier le conduit alors dans son bureau, met sa main sur le pantalon de son visiteur et touche son sexe en le palpant. Puis le fonctionnaire n'attend pas et défait la ceinture de son pantalon pour passer aux choses sérieuses. Sauf que le monsieur qui est dans son bureau n'est pas le destinataire de l'invitation à ce rendez-vous coquin mais un homme venu témoigner auprès des enquêteurs de police pour une rixe à laquelle il avait assisté un peu plus tôt. 


Le quadragénaire dépose plainte pour "agression sexuelle ". Selon Paris Normandie, il n'aurait pas réagi à la première palpation au niveau du sexe pensant que cela faisait partie des mesures de sécurité. Il a vite compris, avec les événements qui ont suivi, que ce n'était pas le cas. 


"L’information est remontée très vite et très haut : l’officier de commandement, le commissaire de permanence, le commissaire central, le directeur départemental, la préfecture... jusqu’à Paris !", indique une source proche du dossier à nos confrères.

Un policier très bien noté

Un apport circonstancié des faits a été demandé et la "police des polices" a été saisie après ces faits pour diligenter une enquête administrative en vue d’une – très – probable sanction disciplinaire.  Des investigations judiciaires sont également en cours. 


Anéanti, le policier, très bien considéré et noté par ses supérieurs, est aujourd’hui en arrêt de travail. Il doit changer de service, mais réfléchit à son avenir professionnel, selon le média local. "Je regrette d’avoir pu choquer ce monsieur. Je le regrette sincèrement. Je regrette aussi sincèrement d’avoir organisé ce rendez-vous sur mon lieu de travail... C’est la première fois que je faisais venir quelqu’un au commissariat..." leur a-t-il confié. 


Les investigations se poursuivent. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter