Saccages sur les Champs-Elysées : qui sont les manifestants interpellés ?

Police

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

"ACTE 18" - 250 personnes ont été placées en garde à vue après les violences de samedi sur les Champs-Elysées lors de la manifestation des Gilets jaunes à Paris. Parmi eux, une dizaine d'étrangers.

274 interpellations, qui ont mené à 250 gardes à vue. Le bilan d'un "acte 18" d'une violence inouïe, notamment sur les Champs-Elysées, rappelle les chiffres des premières manifestations très tendues des Gilets jaunes cet hiver, et particulièrement lors des deux premiers weekends du mois de décembre. On fait le point sur les profils des personnes interpellées samedi à Paris.

Lire aussi

Une dizaine d'étrangers

Selon nos informations, sur les 229 majeurs interpellés, 93 ont été déférés et 2 sont convoqués en justice. À l'heure actuelle, 36 procédures ont été classées sans suite, 87 gardes à vue se poursuivent et 11 ont été levées.

Parmi les Gilets jaunes arrêtés, l'immense majorité est composée d'hommes. Près de la moitié des personnes majeures sont quant à elle âgées de 20 à 30 ans. 37 % ont entre 30 et 40 ans, et 10% entre 41 et 50 ans. Selon nos informations, une dizaines d'étrangers se trouvent parmi les personnes placées en garde à vue, en majorité des ressortissants belges. Le quotidien belge Le Soir précise d'ailleurs que sept personnes de nationalités belge ont été interpellées lors de la manifestation. Des Allemands figureraient également parmi les gardés à vue, selon nos informations. 

Ces personnes ont été arrêtées pour les motifs de participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations, jets de projectiles, dégradations, ou encore violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Depuis le début du mouvement en novembre dernier, 8.250 personnes ont été placées en garde à vue et 1550 ont été jugées en comparution immédiate. 

Lire et commenter