Saône-et-Loire : deux policiers se jettent dans l’eau gelée pour sauver une jeune femme

Saône-et-Loire : deux policiers se jettent dans l’eau gelée pour sauver une jeune femme
Police

FAIT DIVERS - Une femme âgée d’une trentaine d’années est tombée ce mardi matin à l’aube dans la Saône, à Mâcon. Alertés, deux policiers en patrouille se sont immédiatement rendus sur place pour la sortir de l’eau. Virginie, l'une de ces deux deux agents, nous raconte la scène.

"Ce n’est pas un acte héroïque, cela fait partie de notre métier". Quand on félicite Virginie pour son geste, elle refuse presque le compliment. Ce mardi matin, cette policière était en patrouille dans le centre-ville de Mâcon (Saône-et-Loire) avec son collègue Olivier quand, vers 5h40,  ils ont reçu un appel leur signalant qu’une femme était tombée dans l’eau. "On a foncé sur place pour retrouver la victime", raconte Virginie à LCI, quelques heures après le drame. 

Les deux collègues se rendent très rapidement sur les lieux. "Il fait nuit noire, froid et il faut faire extrêmement vite pour sauver cette personne", poursuit Virginie. Mais la jeune femme n’est pas à l’endroit indiqué. "D’autres appels ont été passés entre temps aux secours, des personnes sont sur les bords de la Saône et crient à l’aide après avoir vu ce corps à l’eau. Heureusement, nous parvenons à le localiser dans de brefs délais". 

Voir aussi

Urgence à agir

Arrivés près de la victime, les deux policiers, qui n’ont pas de formation spécifique de natation, ne réfléchissent pas. "On a sauté à l’eau avec nos armes, nos uniformes, tout ce qu'on avait dans les poches et sur nous. Et on est allé la chercher. Il fallait à tout prix la sortir de là, par quelque moyen que ce soit et au plus vite. L'eau était gelée, à peine 7°C. Elle ne disait rien, elle ne bougeait pas. On l’a sortie de la Saône, puis avec l’aide de deux personnes, on l’a remontée au bord. Puis les pompiers ont pris le relais et nous ont donné des couvertures pour nous réchauffer". 

La jeune femme a été sauvée et prise en charge par les soldats du feu. Séchés puis changés, Olivier et Virginie sont eux retournés travailler peu après les faits.  Et si c'était à refaire? "Evidemment, on recommencerait", disent-ils.

Une enquête a été ouverte pour connaître les causes de cet événement. Il s'agira notamment de déterminer si l'acte de la jeune femme était ou non délibéré. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent